Observation


Un amas qui clignotte : M3

Depuis la Préhistoire, quelque soit les civilisations, l’Homme contemple la voûte céleste. Ses observations lui ont permis d’identifier des astres différents des autres, soit par leur aspect, soit par leur mouvement.

Il remarqua les éclipses et le ballet des planètes sur l’écliptique, des phénomènes éphémères telles que l’apparition d’étoiles nouvelles (novae) et le passage de comètes ou de météores. Certains observateurs attentifs observèrent également le changement d’éclat de certaines étoiles : par exemple l’étoile Mira qui se trouve dans la constellation de la Baleine. Cette étoile intéressante à bien des égards voit son éclat passer de la magnitude 2 à 10 (soit une variation d’éclat est de 1500 fois environ : lorsqu’elle atteint la magnitude 2, c’est une des étoiles les plus brillantes du ciel, alors qu’à la magnitude 10 elle est invisible aux jumelles de taille moyenne !).

M3-avril-2020

L’éclipse de soleil du 20 mars 2015, compte rendu et photos 1

Sous la conduite de 7 membres bénévoles du Club d’Astronomie de Wittelsheim (CAW), une manifestation publique a été organisée sur le stade Hyppolyte Hardy, rue de Reiningue à Wittelsheim.

De 9 heures à midi, environ 400 personnes se sont déplacées, parfois de loin, pour venir assister en direct à ce phénomène rare qu’est une éclipse de soleil. Bien que partielle en France, elle était déjà relativement importante dans notre région. Environ 75 % du Soleil étaient cachés par la Lune au moment du maximum, vers 10 h 30.


Observer des quasars 1

Le nom de quasar vient de la contraction de l’expression “quasi stellar object” (objet quasi stellaire, ou QSO). Il s’agit d’objets célestes ponctuels ressemblant à des étoiles, mais dont le spectre n’a rien à voir avec celui d’une étoile. D’ailleurs les quasars sont des objets extragalactiques, et figurent parmi les objets les plus lointains connus.