Compte rendu d’observations de l’éclipse de Soleil du 4 janvier 2011


Plusieurs membres du CAW ont eût la chance d’observer l’éclipse de Soleil le matin du 4 Janvier 2011, voici leur compte rendu :

Lieu : les hauteurs de Blotzheim, en face de l’aéroport avec la ville de Bâle à ma droite.
Appareils utilisés :

1) un argentique (Canon – Prima Super 135N), dont les piles neuves ont lâché très vite (trop vieilles) : cet appareil a filmé le début de l’éclipse, jusque vers la moitié ;

2) un numérique normal Olympus, qui a pris la fin de l’éclipse. Toutes les photos ont été faites sans filtrage avec l’appareil tenu en mains.
Déroulement de l’éclipse : vers 9h, le soleil a commencé difficilement à se montrer à travers les nuages et durant toute la durée de l’éclipse, les nuages étaient présents. Vers 9h30, l’éclipse a commencé à diminuer et c’est donc le numérique qui a filmé la fin.
Voici des photos du numérique, les photos de l’appareil analogique n‘ont rien donné :

Martin [hidepost=0]Schaffar[/hidepost]


J’ai pu observer l’éclipse depuis la fenêtre de la cuisine avec des lunettes filtrantes, avec le verre de soudeur fourni il y a quelques années par Ciel et Espace ainsi qu’avec ma petite lunette de 60mm équipée d’un filtre pleine ouverture. A partir de 9h l’horizon sud-est s’est presque entièrement dégagé à Feldkirch et l’observation a pu se poursuivre jusqu’à la dernière seconde du phénomène aux environs de 10h35. Spectacle de toute beauté. Mes tentatives de photographie avec mon petit appareil numérique ont lamentablement échoué. Ça m’apprendra à faire des essais préalables et surtout à acheter une pellicule argentique pour mon vieux reflex Canon.

Benoît [hidepost=0]Bilger[/hidepost]



J’ai observé l’éclipse depuis mon lieu de travail. Vers 8h45 une épaisse couche de brouillard d’altitude couvrait la région. Cette couche semblait être très uniforme et j’ai observé l’éclipse sans viséclipse jusqu’aux environs de 9h30. Puis le ciel s’est couvert et le soleil a disparu. J’ai fait quelques photos avec un petit appareil numérique que j’ai à mon travail :

 

 


Patrick [hidepost=0]Doppler[/hidepost]


 


J’étais en poste en fin de nuit au Col du Hunsrück. En fait au-dessus de la Maison Familiale, avec l’horizon sud-est bien dégagé.
J’avais avec moi des lunettes à éclipses et ma lunette de 60 mm. Mais je n’ai aucun équipement photo. Les nuages étaient au-dessus de moi, assez persistants.
J’ai alors décidé de rentrer à la maison. En descendant, le ciel s’est progressivement et entièrement dégagé. Il s’est à nouveau couvert plus tard, mais après l’éclipse, et jusqu’au soir.
Avec une paire de lunettes à éclipses et aussi avec ma lunette de 60mm, j’ai pu observer dans de très bonnes conditions. Par intermittences, j’avais d’énormes turbulences dues à la cheminée de la chaudière du collège Charles Péguy qui jouxte mon terrain justement en direction du sud-est.
Mais ça ne dure jamais longtemps et c’est un rituel que je connais bien hélas. J’ai noté la fin de l’éclipse à 9h36 TU, + ou – quelques secondes. J’ai également pu relever les taches solaires :
1 groupe de type H au nord et un groupe de type D au sud. En tout, 14 taches, soit un nombre de Wolf de 34. Par contre la tache H n’était pas visible sans grossissement. Ni le lendemain, le 5 janvier.
Ma fille Solange a fait 2 photos avec un téléphone portable, depuis son travail près de Bâle :

 

 

André [hidepost=0]Philippe[/hidepost]


 



J’ai tenté ma chance, sans espoir, d’observer cette éclipse de début d’année. Pour l’observer il me fallait trouver un endroit avec un horizon est dégagé, c’est pourquoi j’ai choisi de me rendre au Ballon d’Alsace à 1100 mètres d’altitude. Après une heure de route je suis arrivé en haut vers 8h, le ciel était entièrement dégagé sauf vers l’est, où une grosse bande de nuages masquait le Soleil. Malgré le froid (-10°C), nous étions, quand même, 4 personnes à attendre cette éclipse. Le paysage était magnifique car nous surplombions une mer de nuages de laquelle quelques sommets vosgiens émergeaient péniblement.
Après 20 minutes, le Soleil et la Lune se dévoilèrent timidement ce qui me laissa le temps de prendre quelques photos :

 

 

 

Matthieu [hidepost=0]Bachschmidt[/hidepost]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *