[Live] Mission OHP VI Septembre 2014 au T80 21


Suivez ici, en direct, la mission du CAW à l’OHP du 20 au 27 septembre 2014.

N’hésitez pas à laisser des commentaires !

Les participants de cette mission du printemps 2013 sont : Benoît, Matthieu, Michel, Olivier et Paul, tous les cinq membres actifs du CAW et c’est Luc ARNOLD, astronome professionnel à l’OHP et Président d’Honneur du CAW qui supervise les observations.

Ceci est la sixième mission du CAW à l’OHP. Suite de l’introduction


samedi, 27 septembre 2014 à 04:53 - Paul KRAFFT :

Voilà, cette 6ème mission à l’OHP touche à sa fin (hélas). Ce fut une réussite en tout point de vue. Pour le T80, nous avons fait pas moins de 12 mesures photométriques sur des astéroïdes, Olivier quand à lui à fait 3 mesures de transits d’exoplanète et un astéroïde, alors que Matthieu a réalisé 7 mesures de  transits et 2 astéroïdes, et tout ceci en 4,5 nuits sur 7. Ce qui n’est pas si mal ! La gestion de quatre instruments, comme le T80 et trois télescopes privés, n’a été aucunement un problème, je dirais même au contraire que cela à été très enrichissant pour tout le monde. L’ambiance, vous vous en doutez (pour ceux qui connaissent le CAW), a été comme d’habitude géniale et la bonne humeur a tout naturellement été de rigueur. Ce fut une fois de plus une expérience enrichissante que tout astronome amateur devrait au-moins vivre une fois dans sa vie.  C’est un peu le cœur gros que nous nous préparons au retour en Alsace, mais tout en nous réjouissant de revoir nos proches. Vivement la prochaine mission.

samedi, 27 septembre 2014 à 00:03 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Cette dernière nuit est très bien dégagée, actuellement nous sommes entrain de mesurer deux transits d’exoplanète et un astéroïde.

La fin de nuit dernière était très humide, les PC qui étaient dehors dégoulinaient littéralement d’eau.

vendredi, 26 septembre 2014 à 15:04 - Paul KRAFFT :

Télescope de 1,93 mètre de l’OHP

Hier après-midi nous avons eu droit à une visite particulière du Télescope de 1,93 m de l’OHP. Même si on a déjà vu plusieurs fois ce « mastodonte », l’effet est toujours saisissant. La nuit a été très bonne et fructueuse. Nous avons pu faire l’acquisition de trois astéroïdes. En premier 805 Hormuthia, de magnitude 14,3 dans le Capricorne, après quoi nous avons fait 127 Johanna, de magnitude 13,2 dans le Taureau. Et pour finir la nuit, la dernière cible a été 237 Coelestina de magnitude 14,1 dans le Taureau également. Et naturellement, toujours en parallèle du T80, Olivier et Matthieu, ont fait des acquisitions de transits d’exoplanète sur les instruments privés placés à proximité de la coupole. Comme vous le voyez, la nuit a été intense, mais force est de constater que gérer 4 instruments simultanément, n’est pas une chose insurmontable pour des CAWiens motivés. Aujourd’hui nous nous réveillons sous un soleil radieux et chaud. Tous cela est de bonne augure pour ce soir.

 

jeudi, 25 septembre 2014 à 18:53 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Ce soir, grande première, nous allons diffuser en directe depuis l’OHP un flux vidéo de la salle de commande ainsi que depuis la coupole du T80, la diffusion commencera entre 20h et 21h locales (sous réserve qu’il n’y ait pas un problème technique). Il n’y aura pas de son.

jeudi, 25 septembre 2014 à 02:56 - Paul KRAFFT :

Les prévisions météo qui étaient si optimistes ont été, hélas, revues à la baisse. Nous avons attendu toute la nuit un ciel étoilé qui ne venait pas. A 00h30 TU un petit espoir renaît. Une belle éclaircie dégage le zénith et le sud-est. Nous mettons immédiatement le T80 en service et pointons l’astéroïde 866 Fatme de mag. 14.1 dans la constellation de la Baleine. Mais à peine le pointage effectué et la première image enregistrée, voilà que le ciel se referme à nouveau entièrement. Quelle poisse ! Nous arrêtons tout et refermons la coupole. C’est fini pour cette nuit. Espérons que la prochaine sera meilleure.

jeudi, 25 septembre 2014 à 01:28 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Cette nuit le ciel est toujours couvert.. il y a peut-être un espoir, nous restons, pour l’instant, vigilants.

mercredi, 24 septembre 2014 à 16:35 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Voici une vidéo de la nuit dernière, démontage du télescope d’Olivier juste avant la pluie.

mercredi, 24 septembre 2014 à 13:19 - Paul KRAFFT :

La nuit dernière n’était pas optimale. Je dirais même plus, elle était déprimante. Les nuages n’arrêtaient pas de jouer avec nos nerfs. Le ciel était couvert et vers 00h00 TU il a même commencé à pleuvoir, donc pas d’observation. Nous veillons jusqu’à 02h00 TU, mais aucune amélioration en vue. Nous allons donc profiter de cette perturbation météorologique (espérons-le passagère) pour rallonger notre temps de repos de quelques petites heures et allons nous coucher. Ce mercredi matin, au réveil, il n’y a pas de changement. Ciel gris et pluie rythment la journée. Malgré tous, les prévisions pour la nuit sont très optimistes. Il devrait faire à nouveau beau vers 18h00 TU, et ce jusqu’à la fin de notre séjour. Pourvu que pour une fois les prévisions soient justes.

mercredi, 24 septembre 2014 à 01:52 - Paul KRAFFT :

De retour de notre escapade à Forcalquier, nous retournons à la coupole dans l’espoir d’une amélioration. Nous avons beau scruter toutes les prévisions météo possibles sur Internet, rien n’y fait. Les prévisions sont irrémédiablement pessimistes. Nous guettons ardemment la camera All Sky de l’OHP pour y distinguer la moindre étoile ; mais en vain ! Une douceur et un vent du sud, voilà tous les ingrédients réunis pour des entrées maritimes qui nous apportent du mauvais temps. Les prévisions pour mercredi ne sont guère meilleures, mais après cela nous devrions à nouveau retrouver du grand beau temps. Laissons-nous surprendre.

mardi, 23 septembre 2014 à 21:56 - Paul KRAFFT :

Aujourd’hui la météo n’est pas tellement de la partie. Les prévisions ne sont pas trop optimistes. Les nuages alternent avec quelques éclaircies. Le début de soirée n’étant pas prometteur, nous décidons de rajouter un G  à astronomie, et descendons à Forcalquier pour nous payer un petit resto.

Resto Forcalquier

Les nuages nous font remplacer astronomie par gastronomie.

mardi, 23 septembre 2014 à 00:41 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vue depuis la terrasse du T80._IMG0846

lundi, 22 septembre 2014 à 21:55 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le T80 n’est pas tout à fait bien équilibré en delta, Luc vient à la rescousse. Un poids supplémentaire de 1,5Kg suffit à le rééquilibrer.
_IMG0837

lundi, 22 septembre 2014 à 20:40 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Pour l’instant le ciel est couvert, nous profitons de ce « répit » pour traiter les données de la nuit dernière et aussi choisir les futures cibles.

_IMG0822

lundi, 22 septembre 2014 à 17:44 - Paul KRAFFT :

Après une nuit riche en observations, nous passons l’après-midi à traiter les données recueillies par les différents instruments. Les résultats sont encourageants. Jugez-en par vous-même avec la courbe (naturellement provisoire) de l’astéroïde  212 Medea, objet de magnitude 13,8 et de 136,12 km de diamètre situé dans la constellation du Sagittaire.

Courbe provisoire

Courbe provisoire de 212 Medea

lundi, 22 septembre 2014 à 05:01 - Paul KRAFFT :

Vous aurez compris par la rareté de nos messages, que nous sommes énormément occupés derrière nos instruments. En effet ce soir, comme hier le programme est chargé. Benoit, Michel et moi-même avons pointé en début de nuit l’astéroïde 212 Medea dans le Sagittaire. Cet astéroïde de Magnitude 13,8 et d’un diamètre de 136,12 km, est donné comme hautement prioritaire par Raoul Behrend. Après cela nous pointons à nouveau l’astéroïde 453 Téa, pour une série d’acquisitions, étant donné que les courbes des prises de vue de la veille sont encourageantes. Pour terminer la soirée nous pointons 252 Clementina dans la constellation des Poissons, astéroïde donné également hautement prioritaire. Pendant ce temps, Matthieu a effectué une mesure de trois transits d’exoplanètes, TrES-2b dans la constellation du Dragon et  HAT-P-10/WASP-11 b dans le Bélier, Wasp-44b dans la constellation de la Baleine et la mesure de l’astéroïde 370 Modestia afin de compléter la courbe réalisée la veille au T80. Olivier quant à lui a réalisé la mesure du transit de l’exoplanète Wasp-33b dans la constellation d’Andromède. Comme vous pouvez le constater, quatre astéroïdes et quatre exoplanètes en une nuit, ça fait de l’occupation ! Mais pour des gens motivés comme nous, cela ne pose aucun problème. Ces manipulations sont passionnantes, savoir qu’après chaque acquisitions d’images on peut obtenir des résultats prometteurs qui serviront aux scientifiques est très gratifiant. Je ne peux qu’encourager les CAWiens ou tout autre astronome amateur, à vivre ces moments.

dimanche, 21 septembre 2014 à 20:12 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Repas en terrasse 😉

_IMG0783

dimanche, 21 septembre 2014 à 19:08 - Paul KRAFFT :

Après une belle et fructueuse nuit d’observation, nous allons nous coucher vers 07h00 (locale). Une bonne nuit (ou plutôt matinée) de sommeil réparateur plus tard, nous nous retrouvons sur la terrasse du T80 pour manger à l’ombre de la coupole. Après une petite et courte promenade digestive dans le domaine de l’observatoire, nous retournons à la coupole, car il y a du travail qui nous attend. La nuit s’annonce bonne et nous sommes comme d’habitude fin prêts, d’attaque pour une nouvelle soirée. A suivre …

T25-T28

Le T25 et les deux T28 que nous gérons en plus du T80

dimanche, 21 septembre 2014 à 03:34 - Paul KRAFFT :

La nuit se poursuit sans problème, le ciel est bien dégagé. Alors que Benoit et moi-même changeons de cible au T80 pour l’astéroïde 370 Modestia de magnitude 14 situé entre le Bélier et le Triangle, Matthieu, Olivier et Michel font les derniers réglages de leurs trois télescopes (un T25 et deux T28) installés à proximité de la coupole. La gestion de quatre instruments est une tâche ardue, mais nullement insurmontable pour des CAWiens motivés !

samedi, 20 septembre 2014 à 23:49 - Paul KRAFFT :

Voilà, après quelques petits aléas techniques, comme à chaque début de mission, le travail commence. On vient de lancer une série d’acquisition d’images de l’astéroïde Téa 453 de magnitude 13.1 dans la constellation du Verseau.

samedi, 20 septembre 2014 à 20:42 - Paul KRAFFT :

Nous voilà arrivés à bon port. L’installation se précise, juste le temps de se remémorer les fonctions du télescope et la soirée peut commencer. La nuit s’annonce belle, donc du boulot en perspective.

T 80

T 80

samedi, 20 septembre 2014 à 20:23 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Bonsoir, nous sommes bien arrivés à l’OHP, le ciel se dégage, nous ne sommes pas encore tout à fait d’attaque, il nous reste quelques préparatifs. Pour l’instant nous prenons des forces.

dimanche, 14 avril 2013 à 06:00 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Voilà, la mission est terminée, nous pouvons déjà vous dire que c’est un grand succès. Les premiers traitements « from scratch » des données nous montrent des informations intéressantes, nous allons les affiner dans les jours/semaines qui viennent.

Nous tenons encore à remercier Luc Arnold pour son accueil et son aide précieuse.

Merci de nous avoir suivi pendant cette semaine.

 

_IGP0243

dimanche, 14 avril 2013 à 03:56 - Hubert GULLY :

Nous voilà plus que trois aux commandes du mythique T80 qui fut le premier télescope implanté sur le site de l’Observatoire. En 1936, un comité scientifique, dirigé par Jean Perrin qui fut prix Nobel de physique 10 ans plus tôt, a pris la décision de la création de l’observatoire de Haute Provence, notamment en raison du nombre de nuits durant lesquels la météo était favorable. Cette semaine passé ici nous a encore permis de vérifier que le site bénéficie de bonnes conditions météorologiques.

samedi, 13 avril 2013 à 22:41 - Paul KRAFFT :

Voilà, nous attaquons (hélas) notre dernière nuit. Nous avons commencé à préparer les affaires. En effet, nous prendrons la route tôt demain matin. Pour ma part, en tant que chauffeur, je me sacrifie, et j’irai me coucher au alentours de minuit. Mes collègues, eux, feront la nuit et n’iront pas se coucher, ils dormiront dans la voiture pendant le trajet du retour. Ce qui nous fera arriver en Alsace à une heure acceptable ; il y en a qui travaillent lundi matin !

Nous débutons la soirée en pointant l’astéroïde 1075 Helina, déjà pointé les soirs précédents, pour confirmer la courbe toujours ascendante : il faudra bien qu’elle descende un jour !

Ce soir nous avons également le plaisir d’avoir le soutien de notre Président d’Honneur, Luc Arnold, ce qui est une aide non négligeable.

Le crépuscule est une fois de plus merveilleux, avec un fin croissant de Lune avec la lumière cendrée. Jugez-en vous même.

Orion au-dessus de la coupole du T 193 (à gauche), les Pléiades et la Lune.

IMG_7460 bis

samedi, 13 avril 2013 à 05:41 - Paul KRAFFT :

Voilà, la nuit touche à sa fin. Nous avons pu mener à bien tout notre programme. La petite et brève pluie de début de nuit a bien lavé le ciel. En premier nous avons fait 870 acquisitions d’images pour le transit de l’exoplanète Wasp-14-B, le tout sur une durée d’environ quatre heures. Après quoi nous avons changé de cible pour la comète C/2011 R1 McNaught. Et enfin pour « meubler » la petite heure qui nous reste avant le lever du soleil, nous faisons des images de M57, l’anneau de la Lyre.

Nous fermons la coupole, faisons encore les flats nécessaires au traitement des images, et allons nous coucher.

Suite au prochain épisode.

samedi, 13 avril 2013 à 04:42 - Paul KRAFFT :

Entre deux pointages, j’en profite pour faire une photo de la comète C/2011 L4 Panstarrs, à côté de Cassiopée.

IMG_7361 (2) bis

samedi, 13 avril 2013 à 01:54 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le ciel est toujours assez bien dégagé, l’horizon se voile légèrement. Nous sommes toujours en train de prendre des images du transit de l’exoplanète WASP-14b, nous en sommes actuellement à 564 poses et il reste 1h15. On tient bien le rythme : il faut tourner la coupole toutes les 30 minutes, surveiller le suivi en ajustant la vitesse du moteur en Alpha.

Paul maitrise maintenant parfaitement le maniement du télescope, les objets pointés sont presque à chaque fois dans le champ de la CCD (le champ n’est que de 7 minutes d’arc !). Bravo Paul, tu as mérité ton GoTo d’or !

vendredi, 12 avril 2013 à 22:00 - Paul KRAFFT :

La soirée débute sous une petite « rincette », rien de bien grave, les prévisions sont optimistes pour la soirée, juste de quoi bien laver le ciel. Nous sommes d’attaque. Le télescope est fin prêt. nous attendons l’heure fatidique pour faire une exoplanète.

Quelques mots sur l’instrument.

 

Diamètre du miroir = 0.80 mètre. La focale du télescope est de 12 mètres, avec un rapport F/D = 15

Il est équipé d’une caméra CCD Andor DW436, avec un capteur de 2048×2048, 27,6 x 27,6 mm avec un champ de 7’x7′. La taille des pixels est de 13,5 microns. Le signal est codé sur 16 bits.

T 80

vendredi, 12 avril 2013 à 21:46 - Paul KRAFFT :

Aujourd’hui nous nous réveillons sous un soleil radieux. Chacun vaque à ses occupations. Hubert, comme à son habitude enfourche son vélo et va faire son entrainement quotidien sur les routes de la région. Olivier et Matthieu quant à eux ont décidé de rester à l’observatoire. Quant à moi, frustré lors de notre dernière sortie géologique de ne pas avoir vu les formations les plus spectaculaires des Rochers des Mourres, je décide de retourner sur le site à la recherche de ces merveilles, et je ne regrette pas mon déplacement ! Jugez-en par vous-même en regardant les photos. Des arches, des rochers percés, des « visages ». Paysages surréalistes qui pourraient inspirer bon nombre d’artistes.

 

IMG_7258 bis

vendredi, 12 avril 2013 à 21:41 - Paul KRAFFT :

IMG_7343 bis

vendredi, 12 avril 2013 à 21:40 - Paul KRAFFT :

IMG_7327 bis

vendredi, 12 avril 2013 à 21:40 - Paul KRAFFT :

IMG_7286 bis

vendredi, 12 avril 2013 à 21:40 - Paul KRAFFT :

IMG_7331 bis

vendredi, 12 avril 2013 à 06:01 - Paul KRAFFT :

Après la pluie le beau temps !

A trois heures (locale), le ciel se dégage enfin et devient limpide. En premier nous faisons des « exercices » de pointage pour nous familiariser avec l’engin. Comme le temps d’observation restant est relativement juste pour faire des astéroïdes, nous décidons de nous faire plaisir en faisant quelques objets du ciel profond.

Nous pointons en premier la galaxie Arp 242, (composé des galaxies NGC 4676A de mag. 14.7 et NGC 4676B de mag. 14.4) dans la Chevelure de Bérénice avec un temps de pose est de 6 x 3 minutes.

Après cela nous nous tournons vers Arp 297, (composé des galaxies NGC 5752 de mag. 15.3, NGC 5753 de mag. 15.9, NGC 5754 de mag. 14.5 et de NGC 5755 de mag. 16.2) dans le Bouvier, également 6 poses de 3 minutes. Les images sont très prometteuses ; à voir après traitement.

Après cet intermède galactique, nous pointons une étoile de magnitude 9,7 dans le Bouvier pour vérifier si la magnitude de l’étoile ne sature pas le capteur CCD, en prévision de l’acquisition d’un éventuel transit de l’exoplanète, Wasp-14-B, demain soir. 

Le jour se lève nous faisons encore quelques flats puis nous mettons le télescope en mode « parking », fermons la coupole et direction la couette.

Suite au prochain épisode.

vendredi, 12 avril 2013 à 03:26 - Hubert GULLY :

Voilà la couverture nuageuse qui se déchire !

Il est temps de dompter l’engin et de commencer le pointage des objets.

vendredi, 12 avril 2013 à 01:32 - Hubert GULLY :

Nous sommes toujours au poste au T80, pourtant dehors la situation ne s’améliore guère pour le moment : il pleut toujours et nous nous impatientons à pouvoir au moins pointer une ou deux étoiles pour nous faire la main avec notre nouvel instrument.

Nous regardons les résultats déjà réalisés pour savoir s’il faut repointer un objet déjà étudié au T120 ou si nous nous tournons vers d’autres objets du ciel.

Notre choix se porte vers la recherche de nouveaux objets.

vendredi, 12 avril 2013 à 00:32 - Paul KRAFFT :

Grrrrrrr, il pleut, nous sommes scotchés le nez à la fenêtre !

La carte de la couverture nuageuse nous donne un peu d’espoir, le passage nuageux semble s’affaiblir. Peut-être que le ciel va s’éclaircir dans quelque temps. A suivre…

Nous en profitons pour faire les darks et les offsets. Nous sommes dans les « starting block ».

jeudi, 11 avril 2013 à 21:16 - Paul KRAFFT :

Vous l’aurez peut-être remarqué par notre « relatif silence »: la dernière nuit était mitigée. En début de soirée nous avons pu faire des acquisitions sur l’astéroïde 2277 Moreau, dont nous avons fait une quarantaine de poses. Vers 01h00 (local) nous avons changé de cible, pour refaire des acquisitions sur 1075 Helina, dont la courbe de la veille était linéaire avec une différence de 0,3 magnitude. Mais hélas à peine les acquisitions lancées, le ciel s’est pratiquement entièrement bouché. Nous nous sommes résignés à 05h15 (locale) d’arrêter nos observations. Direction le lit.

Aujourd’hui nous sommes invités à Saint-Michel-l’Observatoire chez nos amis Luc et Betina. Luc, je le rappelle est le Président d’Honneur de notre association et astronome professionnel à l’OHP. Ce fut une très agréable après-midi, et je dois dire que ce fut la bien venue de manger un repas « normal ». Ça nous change des menus de célibataires qu’on mange depuis le début de notre séjour (Cathy au secours!  😆 ).

De retour à l’observatoire nous déménageons dans la coupole attenante au T 120. En effet ce soir sera la première nuit au T 80. Luc nous fait un rapide briefing pour nous rappeler l’utilisation de l’instrument, c’est une autre astronomie qui s’ouvre à nous. Cette fois il n’y a plus d’opérateur, nous sommes livrés à nous même : pointage à l’ancienne, focalisation, suivi de la coupole, etc.

Mais hélas, la soirée ne s’annonce pas terrible, le ciel est couvert de gros nuages sombres et il y a du vent. Peut-être que ce même vent sera bénéfique et nous dégagera le ciel, à suivre.

 

mercredi, 10 avril 2013 à 23:35 - Paul KRAFFT :

Vue sur le télescope de 1,93 mètres de l’OHP

IMG_7194 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 21:36 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Cathy, non ce n’est pas Chewbacca qui fait de l’auto-stop… 😆

mercredi, 10 avril 2013 à 21:12 - Paul KRAFFT :

En prime, lors de notre promenade géologique, nous avons eu droit à un beau halo solaire.

IMG_7140 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 21:05 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Comme l’a dit Paul, ce matin au lever du jour et juste avant de nous coucher, nous avons observé la comète C/2011L4 Panstarrs.

Demain matin, nous allons pointer la comète avec le T120 pour voir ce que cela donne.

Photo : pose de 30s

 

_IGP0140

mercredi, 10 avril 2013 à 20:48 - Paul KRAFFT :

La soirée s’est terminée en apothéose. En rejoignant la Maison Jean Perrin où nous logeons, nous avons pu observer la comète C/2011L4 Panstarrs. Aux jumelles 30X80 le noyau est très brillant et sa queue s’étend sur près de deux degrés.

Après notre réveil et notre repas de midi, nous partons faire un peu de tourisme géologique. Tout près de Forcalquier, à 3km au nord, on peut voir les Rochers des Mourres.

C’est une formation géologique qui s’inscrit dans la partie supérieure d’une couche calcaire, dite calcaire de Reillanne. Il s’agit de calcaires massifs, légèrement crayeux et marneux, et localement fossilifères qui datent de la fin de l’oligocène, il y a de cela environ 25 millions d’années. Ces masses calcaires ont été dégagées par l’érosion, qui leur a donné cette apparence particulière, les faisant ressembler à des morilles.

Après avoir voyagé dans le temps toute l’après-midi, nous retournons à l’OHP pour préparer notre dernière nuit au T120.

 

Les Rochers des Mourres

IMG_7104 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 20:47 - Paul KRAFFT :

IMG_7123 bis
IMG_7098 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 05:18 - Paul KRAFFT :

La nuit touche bientôt à sa fin. Nous faisons les dernières acquisitions d’images de l’astéroïde 1075 Helina. Pendant la soirée, Olivier et Matthieu on traité les images acquises la veille, les résultats semblent prometteurs… à confirmer.

Nous avons été gratifiés d’une très belle deuxième partie de nuit, les quelques cirrus du début de soirée se sont très vite dissipés laissant apparaître un ciel étoilé. Cela fait énormément de bien de revoir un ciel aussi beau, surtout quand on n’a plus vu d’étoiles depuis des mois, chez nous en Alsace.

L’horizon de nos lits s’approche et ce n’est pas sans peine que nous nous préparons à quitter la coupole du T120, pour rejoindre les bras de Morphée les yeux pleins d’étoiles.

A ce soir pour un nouvel épisode de notre périple céleste.

Bonne journée à vous et bonne nuit aux astronomes.

Les quatre du T120

mercredi, 10 avril 2013 à 04:17 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Pour lutter contre la fatigue, Paul explique à Olivier le fonctionnement de Powerpoint…

 

_IGP0138

mercredi, 10 avril 2013 à 01:44 - Paul KRAFFT :

Orion – Jupiter – Les Pleïades

IMG_7081 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 01:43 - Paul KRAFFT :

Comme la météo est clémente ce soir, nous pouvons en profiter pour faire quelques photos d’ambiance.

 

Orion au-dessus de la coupole du 1m93.

IMG_7079 bis

mercredi, 10 avril 2013 à 01:22 - Matthieu BACHSCHMIDT :

L’attaque des araignées tueuses est terminée 😆 . Vous l’aurez compris, c’est une petite araignée qui s’est installée sur la caméra Allsky de l’OHP.

Nous venons de terminer les mesures de l’astéroïde 821 Fanny et nous allons maintenant lancer les mesures sur l’astéroïde 1075 Helina. Le ciel est entièrement dégagé, il n’y a pas de vent, les conditions sont idéales.

Photo du passage de la station spatiale ISS qui croise le tir laser du centre d’étude de l’atmosphère avec, en avant plan, la coupole de « notre » T120.

 

_IGP0124

mardi, 9 avril 2013 à 21:41 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nous venons d’avoir ordre d’évacuer de l’OHP ! Il semblerait qu’une attaque extraterrestre arrive, cela ressemble…. mais oui… c’est bien ça ! On dirait des araignées tueuses !!!!

HGW

allskyspider

mardi, 9 avril 2013 à 20:11 - Matthieu BACHSCHMIDT :

La nuit se prépare doucement, la concentration est de mise.

 

_IGP0121

mardi, 9 avril 2013 à 20:00 - Paul KRAFFT :

Après une bonne nuit de repos (ou plutôt matinée pour vous), nous nous levons vers 13h00 (locale). Nous prenons une collation, puis Olivier Matthieu et moi-même partons pour une après-midi touristique dans la région. Hubert quant à lui a enfourché son vélo pour faire un « petit » tour de 90 km dans la région.

Notre périple nous emmène à Manosque, la ville de Jean Giono. Après quoi nous partons à Forcalquier, visiter la chapelle Notre-Dame-de-Provence perchée tout en haut de la citadelle et la Con-cathédrale Notre-Dame-du-Bourguet datant du XIIIème siècle et parée de grandes orgues monumentales, dont les plus anciens tuyaux datent de 1629 (quelqu’un appréciera).

De retour à l’observatoire et après un mémorable sandwich à l’omelette (difficile à avaler), nous rejoignons le T120 pour préparer la soirée. La météo est relativement mitigée, mais un petit vent nous donne bon espoir pour la soirée. A suivre…

 

Chapelle de Notre-Dame-de-Provence à Forcalquier

IMG_7050

mardi, 9 avril 2013 à 04:26 - Matthieu BACHSCHMIDT :

En première partie de nuit, nous nous sommes focalisés sur l’astéroïde 7132 Casulli. Les images ont été traitées dans la foulée, la mesure photométrique résultante s’annonce prometteuse. Cet astéroïde est suspecté d’être double et nous constatons sur la courbe de mesures des sortes de décrochements. Pour l’instant, nous ne publierons pas, ici, de courbe, car il est nécessaire de la confirmer avant.

Nous sommes actuellement en train de mesurer un deuxième astéroïde, le ciel est de nouveau bien dégagé…

En attendant voici une photo de la coupole du T120 avec en arrière plan, la trace du laser permettant la mesure de l’atmosphère.

_IGP0094

mardi, 9 avril 2013 à 02:56 - Paul KRAFFT :

Décidément, le ciel met nos nerf à rude épreuve ! Encore un passage nuageux qui nous oblige à faire une pause d’une bonne demi-heure.

Mais comme le dit à chaque fois notre cher Président Fondateur : « l’astronomie est l’école de la patience ». Alors nous patientons…

Voilà c’est reparti, à 03h00 (locale) les nuages d’altitude se sont dissipés et les étoiles sont à nouveau visibles. Le travail peut continuer.

mardi, 9 avril 2013 à 01:27 - Paul KRAFFT :

Après ce bref intermède pluvieux, qui n’a duré qu’un petit quart d’heure de 23h45 à 00h00 (locale), le ciel est à nouveau dégagé. Nous continuons donc les acquisitions qui étaient en cours sur l’astéroïde 7132 Casulli. Une fois cette tâche terminée, nous changeons de cible, pour l’astéroïde 1075 Helina. Après la première pose qui n’était que de 3 minutes, quelle ne fut pas notre surprise de voir un certain nombre (une petite dizaine) de galaxies sur l’image, allant jusqu’à mag. 20 ! Jean-Luc appréciera.

mardi, 9 avril 2013 à 00:07 - Hubert GULLY :

Après un beau début de soirée, branle-bas de combat : la pluie s’est invitée subitement vers 23h45 alors que nous étions en pleine acquisition d’image.

D’urgence notre opérateur a fermé la coupole.

Étrangement, il y a quelques minutes, alors que les étoiles étaient à nouveau visibles, il continuait pourtant de pleuvoir !

A présent, il s’est arrêté de pleuvoir et nous allons pouvoir reprendre nos acquisitions de 7132 Casulli.

lundi, 8 avril 2013 à 23:10 - Hubert GULLY :

Le ciel est magnifique en ce début de nuit !

Derrière la coupole du T120 en train de faire les premières images de la nuit sur l’astéroïde 7132 Casulli, on aperçoit entre autres, la constellation d’Orion.

 

 

DSC02093

lundi, 8 avril 2013 à 23:03 - Hubert GULLY :

 

Nous avons commencé notre journée par un bon restaurant à Forcalquier pour reprendre des forces.

Ensuite, nous avons été faire des courses au supermarché pour ne pas être obligés de redescendre chaque jour.

En fin d’après-midi (eh oui le temps passe vite en se levant après midi !), nous sommes retournés au T120 réparer les observations du soir après une petite sieste pour certains.

Après avoir pris le repas du soir, nous avons procédé avec le technicien Jean-Pierre à la recharge en azote du télescope, afin de permettre des observations avec un bruit diminué sur la CCD.

Le refroidissement permet d’atteindre une température de -95°C.

Si la météo s’annonçait mitigée au courant de la journée, à la tombée de la nuit, les nuages semblent s’éclipser et la nuit s’annonce belle.

 

Jean-Pierre rempli la caméra CCD avec de l’azote liquide pour la refroidir -95°C.

DSC02034_DxO

lundi, 8 avril 2013 à 22:23 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vision de notre ciel ce soir à la caméra Allsky de l’OHP

ImageLastFTP_AllSKY1

lundi, 8 avril 2013 à 22:20 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le ciel est dégagé ce soir, quelques petits filaments nuageux persistent. Nous venons de régler le T120 et il est maintenant pointé sur l’astéroïde 7132 Casulli (le pointage du télescope est rendu difficile car les codeurs qui donnent les coordonnées sont défectueux). Quel bonheur, pour un astronome amateur, de déplacer cette énorme masse qu’est ce télescope de 1m20 !

lundi, 8 avril 2013 à 05:41 - Paul KRAFFT :

Dimanche 07 avril – 1ère nuit.

Arrivés en fin de matinée à l’Observatoire de Haute-Provence, nous prenons possession du badge d’accès au site et de nos chambres. Olivier, Matthieu et moi-même décidons d’aller à Forcalquier où nous pouvons manger sur une belle terrasse ensoleillée.

Hubert (grand sportif) quand à lui, à quitté Cavaillon en même temps que nous mais en vélo ! Entrainement oblige, il nous a rejoints à l’observatoire en début d’après-midi après un périple d’une centaine de kilomètres à travers le Lubéron ; respect !

En début de soirée, les nuages au loin se font menaçants. Vers 20h00 (locale), nous sommes rejoints par notre sympathique opérateur Jean-Pierre, bien connu des missionnaires des années précédentes. il nous fait un briefing en règle sur le T120, car ce beau jouet souffre actuellement d’un gros problème d’encodeurs, et il nous faut donc pointer les objets à la monture même, c’est-à-dire à « l’ancienne » ! Ah, quand l’électronique nous fait défaut…

Après bien des manipulations, nous arrivons, non sans peine à pointer notre première cible, l’astéroïde 7132 Casulli, dans la constellation du Lion. Mais le ciel se dégrade de plus en plus, un voile nuageux s’installe sur l’OHP, nous freinant dans notre élan.

Durant toute la soirée, ces mêmes nuages jouent avec nos nerfs, en laissant de temps en temps apparaître une trouée de ciel dégagé. Après une bonne vingtaine d’images réalisées sur 7132 Casulli, nous pointons, toujours de manière artisanale, notre cible suivante à savoir l’astéroïde 411 Xanthe dans la constellation du Bouvier. Après une série d’une trentaine d’acquisitions, il est temps de faire les flats et les darks en prévision du traitement qui sera fait ultérieurement, l’avenir nous dira si les images seront exploitables. Le ciel est toujours incertain et met encore notre patience à rude épreuve. C’est ainsi que prend fin notre première nuit au T120 et c’est après toutes ces péripéties que nous allons nous coucher.

dimanche, 7 avril 2013 à 20:41 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le ciel se couvre petit à petit 😥

dimanche, 7 avril 2013 à 17:16 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vue du poste de « commandement ».

DSC02005

dimanche, 7 avril 2013 à 17:15 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vue sur la coupole du T120.

DSC02011

dimanche, 7 avril 2013 à 16:25 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nous sommes arrivés ce matin à l’OHP.

Après un repas en terrasse et au Soleil à Forcalquier, nous sommes maintenant dans la coupole du T120 pour préparer les observations de cette première nuit qui s’annonce belle.

samedi, 28 avril 2012 à 05:39 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Des articles et exposés suivront prochainement pour cette mission.

samedi, 28 avril 2012 à 05:37 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Fin de la nuit, fin de la mission.

Bonne nuit :mrgreen:

samedi, 28 avril 2012 à 04:03 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vue sur la coupole du T120 :

IMGP5033

samedi, 28 avril 2012 à 01:52 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Luc, je vais refaire la courbe dans la nuit mais la variation des étoiles de référence est de l’ordre du centième de magnitude.

Maintenant on est sur l’astéroïde 3339-Treshnikov (on l’a déjà fait deux nuits mais à cause des nuages ont avait peu de points de mesure).

samedi, 28 avril 2012 à 00:26 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Premier message de la nouvelle nuit tardif car en début de soirée le ciel était plutôt mauvais puis il s’est rapidement dégagé.

Notre première cible est l’astéroïde 1001-Gaussia et les résultats sont plutôt encourageants.

Voici le premier jet de la courbe photométrique, on comptait arrêter et passer sur une autre cible quand on a vu que la courbe amorçant une descente, on va continuer encore au moins une demi-heure sur Gaussia.

 

gaussia

vendredi, 27 avril 2012 à 05:33 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le jour se lève mais nous allons nous coucher…

vendredi, 27 avril 2012 à 05:01 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Les poses sur l’astéroïde 3339-Treshnikov ont repris depuis 2h50, la transparence du ciel est moyenne car il y a des passages nuageux.

On espère quand même que le signal de l’astéroïde sera suffisant pour que l’on ait une courbe photométrique correcte.

vendredi, 27 avril 2012 à 00:08 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Les poses s’enchainent sur 5 champs afin de voir s’il n’y a pas « quelque chose » qui bouge, mais maintenant des nuages arrivent du sud-ouest. Ces nuages compromettent la recherche  😥

On attends pour voir l’évolution de la masse nuageuse.

jeudi, 26 avril 2012 à 22:45 - Cyril :

La Lune à travers le cimier du télescope

IMG_7937r

jeudi, 26 avril 2012 à 22:01 - Cyril :

Ce soir, avant de commencer notre programme de la nuit, nous avons pu faire une petite séance en visuel avec le T120 sur Vénus et la Lune… 😎

Nous avons une petite pensée pour notre président…

IMG_7970r

jeudi, 26 avril 2012 à 20:09 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nous voilà de retour à la coupole, le ciel est parfaitement dégagé !

Le programme de cette nuit : recherche d’astéroïdes et on va aussi refaire des mesures sur l’astéroïde que l’on a fait la nuit dernière (3339-Treshnikov) car la courbe de luminosité est prometteuse.

vue sur la coupole du T120 et celle du T193 ce soir :

IMGP3996

jeudi, 26 avril 2012 à 05:33 - Matthieu BACHSCHMIDT :

fin de la session… dodo

jeudi, 26 avril 2012 à 05:00 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nouvelle série de poses sur un autre astéroïde (3339-Treshnikov). Comme le précédent, aucune courbe de luminosité n’existe…

jeudi, 26 avril 2012 à 03:52 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le chef de mission en pleine concentration (et luttant contre la fatigue !) :

IMGP3952

jeudi, 26 avril 2012 à 03:12 - Matthieu BACHSCHMIDT :

La réduction photométrique vient d’être réalisée sur l’astéroïde 1937 Locarno (30 poses de 3 minutes), le résultat donne une courbe désespérément plate… ceci peut, à priori, signifier que la rotation est très lente ou bien que la forme de l’astéroïde est plutôt sphérique (?)

jeudi, 26 avril 2012 à 00:48 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Les nuages se déchirent, après un rapide examen des cibles, c’est l’astéroïde 1937 – Locarno qui est choisi.

Cet astéroïde n’a pas de période de rotation connue (pour l’instant).

L’astéroïde a une magnitude de 14,8.

En primeur, la première image : (image brute)

locarno1

mercredi, 25 avril 2012 à 23:37 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le T120 attends sagement que le ciel se dégage.

IMGP3949

mercredi, 25 avril 2012 à 23:27 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Voici la vue du ciel ce soir :

(Sur la gauche, on apperçoit la coupole du T193, au centre la Lune et sur la droite, la brillante Vénus.)

IMGP3938

mercredi, 25 avril 2012 à 21:07 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nous voilà de retour à la coupole, le ciel est couvert, il fait froid, les prévisions météo ne sont pas bonnes pour la nuit… tout va bien on garde espoir.

mercredi, 25 avril 2012 à 05:36 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Fin de la journée, la coupole se referme…

Bonne nuit et bonne journée.

mercredi, 25 avril 2012 à 05:16 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Les premières mesures photométriques de l’astéroïde 458 HERCYNIA sont prometteuses, une bien belle courbe se dessine sous nos yeux fatigués… On pousse encore un maximum de poses possibles avant l’arrivée des premières lueurs crépusculaires.

mercredi, 25 avril 2012 à 03:31 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Image additionnée de l’astéroïde 1139 Atami :

1139

mercredi, 25 avril 2012 à 02:26 - Cyril :

La nuit se déroule très bien avec beaucoup de bonne humeur.

IMG_7816r

mercredi, 25 avril 2012 à 02:24 - Cyril :

Nouvelle cible : 458 HERCYNIA (mag 15,1)  : pointage du télescope vers la nouvelle cible, acquisition d’une pose de quelques secondes afin de vérifier la position réelle du télescope. On vérifie ensuite le champ de la photo acquise avec le champ des étoiles dans un logiciel de cartographie afin de s’assurer que l’astéroïde soit bien dans le champ. Si besoin, on recentre l’astéroïde. Ensuite on peut lancer la série de poses.

IMG_7807r

mercredi, 25 avril 2012 à 01:54 - Matthieu BACHSCHMIDT :

On vient de terminer une série de 35 poses de 3 minutes sur l’astéroïde 1139 ATAMI (mag 15,5), on va maintenant faire des poses sur 458 HERCYNIA (mag 15,1).

Un pré-traitement de la première série est en cours.

mercredi, 25 avril 2012 à 01:45 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Jacques, le préposé à la surveillance de la CCD :

IMGP3936

mercredi, 25 avril 2012 à 01:44 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Ambiance studieuse :

IMGP3935

mercredi, 25 avril 2012 à 01:39 - Cyril :

Notre instrument de travail pour cette semaine, le télescope de 1,20 mètres de l’Observatoire de Haute Provence :

IMG_7800r

mercredi, 25 avril 2012 à 01:27 - Cyril :

Petite vue du ciel bleu à travers le cimier de la coupole du T120

IMG_7796r

mardi, 24 avril 2012 à 23:40 - Olivier GERTEIS :

Photo du remplissage de la CCD avec de l’azote liquide :

IMG_7313

mardi, 24 avril 2012 à 23:19 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Le ciel est bien dégagé, nous avons lancé une première pose sur notre astéroïde et là … la caméra CCD refuse de fonctionner 🙁

Après presque 1 heure de manipulations et avoir envisagé un déménagement au T80, la CCD fonctionne à nouveau au T120… ouf pourvu que ça dure !

mardi, 24 avril 2012 à 20:53 - Cyril :

Le ciel s’est bien dégagé… une nuit d’acquisition nous attend sous la coupole du 120.

Nous avons bien travaillé cet après-midi et notre programme pour la soirée est défini.

Nous avons choisi les cibles en fonction de leur importance scientifique, de leur magnitude, nous avons vérifié également la trajectoire de chaque astéroïde pour s’assurer qu’il ne passe pas à proximité d’une étoile trop brillante, ce qui fausserait les mesures.

Nous avons prévu également des cibles de « secours » dans le cas où nos cibles principales choisies donneraient des résultats peu satisfaisants.

Nous pourrons traiter nos images directement après les avoir acquises et ainsi ne pas perdre de temps grâce à la « moulinette » de Matthieu !

mardi, 24 avril 2012 à 15:39 - Matthieu BACHSCHMIDT :

La météo s’arrange, normalement cette nuit devrait être dégagée…

Nous préparons donc les observations afin de trouver les bons astéroïdes à mesurer.

IMGP3922

mardi, 24 avril 2012 à 12:06 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Cette nuit, nous nous sommes couchés vers 4h, le ciel est resté désespérément couvert mais nous avons fait environs 80 images (dark, offset et plu). Ces images, qui sont des images « techniques » vont nous permettre de traiter les images du ciel que nous ferons les prochaines nuits.

La météo annonce moins de nuages pour la nuit prochaine.

lundi, 23 avril 2012 à 22:17 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Actuellement, nous sommes en train de faire des flats (on profite du mauvais temps pour faire des images de prétraitement) et un peu d’exercice physique pour Jacques, car il doit faire tourner le télescope !

Olivier se bat avec son ordinateur : il tente de configurer ses logiciels d’astronomie…

lundi, 23 avril 2012 à 21:52 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Vue sur la coupole du T193 depuis notre chambre :

ohp1

lundi, 23 avril 2012 à 21:41 - Matthieu BACHSCHMIDT :

Nous sommes bien arrivés à l’OHP ce matin sous un beau Soleil, nous avons même mangé assis dans l’herbe sèche.

Mais le soir arrivant, la pluie a commencé à tomber de plus en plus 🙁


 

Dans l’introduction de la précédente mission, nous vous présentions tout le travail nécessaire en amont, ainsi que l’utilisation des données qu’allaient en faire les astronomes professionnels, notamment Raoul Behrend, astronome à l’observatoire de Genève. Ce ne sont pas moins de 4 observations photométriques d’astéroïdes qui ont été intégrées à la base de données de Raoul Behrend, référence en la matière. Les résultats de cette dernière mission sont consultables dans un article sur ce site : résultats de la 5ème mission du CAW à l’OHP.

On peut donc se demander quelle est la spécificité de cette nouvelle mission, par rapport aux précédentes ? Il s’agit bien entendu toujours de faire de la photométrie sur les astéroïdes, mais aussi de faire de la photométrie sur des étoiles pour confirmer des transits d’exoplanètes. Là aussi, le but est d’alimenter une base de données professionnelle, la base Tresca, elle aussi référence en la matière. Sauf que cette fois-ci, la mission se fait à 5 membres et quatre instruments, une première ! On utilisera bien entendu le T80 (cm !) de l’OHP. Mais en plus, on va amener sur place trois autres instruments, un T25 et deux T28. La quantité de données récoltée lors de cette mission devrait donc être beaucoup plus importante que lors de toutes les missions précédentes réunies, et c’est cela qui est nouveau. Nos 5 astronomes vont-ils réussir à atteindre cet objectif ambitieux, à gérer 4 instruments en parallèle ? Nous l’espérons, car les professionnels ont besoin de ces données que peuvent emmagasiner des amateurs avec des instruments même modestes. En effet, s’il est possible à un amateur éclairé de découvrir jusqu’à 30 nouveaux astéroïdes en une seule nuit, il est beaucoup plus laborieux de déterminer ensuite leur période de rotation sur eux-mêmes : il faut plusieurs heures pour faire ce travail sur un seul. Sans compter qu’avec de la chance, il peut y avoir une détection d’un compagnon ! De plus, avoir une multitude de courbes photométriques d’un astéroïde permet de déterminer sa forme en trois dimensions. Malheureusement, il est impossible ici d’expliquer comment les spécialistes atteignent ce but, les notions étant trop complexes pour que nous les comprenions nous-mêmes… En ce qui concerne les transits d’exoplanètes, un simple retard ou une avance sur le commencement d’un transit peuvent trahir la présence d’une autre exoplanète autour de la même étoile, qui perturbe le mouvement de celle du transit observé !

Et le fait de faire un travail utile aux astronomes professionnels en tant qu’amateurs est très stimulant : une expérience à vivre.

Puisse ce Live donner l’envie à d’autres amateurs d’en faire autant !

Et puisse le ciel être avec nous, car toutes les compétences du monde sont insuffisantes s’il y a des nuages. Et là, personne n’y peut rien : il faut attendre !

Retour au Live


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

21 commentaires sur “[Live] Mission OHP VI Septembre 2014 au T80

  • Jean-Luc GARAMBOIS

    Fantastique !

    Quelle belle moisson, malgré la mauvaise météo du milieu de mission.
    Et maintenant, le travail va continuer avec l’analyse des données.
    Bravo à toute l’équipe pour ce tour de force.

    Un grand merci à Luc aussi pour son aide si précieuse et pour son accueil.

    D’ici quelques semaines, sur ce site, vous pourrez lire un article faisant le bilan scientifique de cette mission…

    Jean-Luc

  • Régine

    Sympas ces deux vidéos mises en parallèle.
    Je vois que ça bosse dur dans la salle des commandes ! J’espère que vous allez enregistrer de belles courbes et battre votre record de l’autre nuit (bien sûr je ne parle pas de celle d’hier, là ce serait trop facile…)

  • Francis

    C’est quoi cette censure, pas de son ?!!
    Serait ce parce que vous scrutez le silence effrayant des espaces ?

    Je sens que vous allez encore réussir à nous tenir en haleine pendant toute une réunion sur un chicot de courbe.

    Bravo et à bientôt

    Francis

  • Jean-Luc GARAMBOIS

    Bonjour à tous.

    Quelle coïncidence : l’arrivée du dernier Hors-Série de Ciel et Espace, N°22, octobre 2014, tombe en plein milieu de notre mission. Son titre : « Guide pratique de la science participative en astronomie ». On y voit qu’aujourd’hui, les astronomes amateurs peuvent aider les professionnels dans bien des domaines, y compris ce que nous faisons en direct dans cette mission.

    Page 68 : on y parle de la base de données de Raoul Behrend. On y explique qu’à partir de plusieurs courbes de lumière d’un astéroïde, on peut calculer sa forme à l’aide d’une méthode de calcul mise au point seulement en 2001 par Mikko Kaasalainen. Quelques chiffres, aujourd’hui, 650000 astéroïdes sont connus. Seuls 6000 ont une période de rotation connue. Et seuls 500 ont une forme connue. Certains calculs des formes des astéroïdes sont réalisés à l’aide de la plateforme asteroide@home qui fonctionne sur le même principe que seti@home sur BOINC : tout le monde peut participer à ces calculs sur son ordinateur. Ne pas hésiter à contacter le CAW si vous désirez participer à ces calculs et si vous rencontrez des problèmes.

    Page 78 : on y parle de transits d’exoplanètes et de la base de données Tresca. On y explique qu’à ce jour, on connait 250 planètes géantes à transit. Le but est de trouver de légers retards ou avances sur les dates des transits, ce qui trahirait la présence d’une autre planète qui perturbe justement le mouvement de la planète en transit déjà connue.

    Jean-Luc

  • Fabrice

    Cette dernière photo confirme mes doutes, vous êtes bien en vacances! Je me disais aussi que des mesures de courbes d’astéroïdes ou de transits d’exo-planètes c’était pas de votre niveau ;-)…bon, j’espère que vous aurez beau temps pour terminer cette mission extraordinaire !

  • Fabrice

    Sur la photo du 22/09 à 20h40 vous faites sérieux sauf pour les deux bouteilles de mousseux (ou bières?) juste derrière la tête de Paul – dommage, vous aviez vraiment bien joué les mecs qui bossent !

  • Régine

    Bravo toute l’équipe !
    Les débuts sont prometteurs.
    J’espère que la moisson de données se poursuivra ainsi toute la semaine ! Continuez sur votre lancée, en espérant qu’un ciel dégagé soit de la partie.

  • Cédric Barret

    Super sympa de lire vos aventures en direct, on s’y croirait presque !
    Puissiez-vous organiser un jour une mission à l’OHP pendant les vacances de la Toussaint !! :-p

    A bientôt !
    Cédric

  • Jean-Luc GARAMBOIS

    Waouh !

    Je crois bien que cette mission commence très fort et qu’effectivement, la quantité de données recueillies risque de dépasser celle de toutes les missions précédentes réunies !
    C’est merveilleux et Bravo pour ce départ fulgurant. Mais ce doit être éprouvant (pour l’avoir déjà vécu).
    Bon courage pour cette nuit annoncée comme dégagée chez-vous…

    Jean-Luc

  • Président F4A

    Hello aux CAWiens sur place 😉
    je vais suivre vos activités, afin de me faire une p’tite idée des observations et du travail qui peut être fait par des amateurs, en vu d’en faire profiter les pro.
    Bon courage à vous et surtout un bon ciel bien découvert.
    Alsastronomicalement
    Fabien W.

  • Jacques MARTINOT

    Salut les gars !
    Je croise les doigts pour vous, et lève mon verre de Fischer en votre honneur avant de le vider car ici on a encore 27°C… et attend impatiemment de vos nouvelles.
    Jacques