CONSTELLATIONS – LEGENDES


1) INTRODUCTION.
Plusieurs millénaires avant notre ère les astronomes chinois et égyptiens repéraient les directions dans le ciel par rapport à certains groupements caractéristiques d’étoiles brillantes délimitées dans le ciel ; c’est ainsi que furent constituées les constellations groupements arbitraires d’étoiles. On attribua un sens à ces constellations en l’honneur d’animaux ou de personnages associés à des légendes ou des mythologies suivant les différentes civilisations, en superposant des dessins sur ces groupements d’étoiles. Les constellations devant lesquelles se déplace en apparence le Soleil au cours d’une année définissent sur le ciel une bande circulaire appelée le zodiaque ( cad ceinture des animaux ).
Au nombre de 12 , le zodiaque a été mis en œuvre par les Chaldéens vers l’an -3000. En fait il existe un groupement d’étoiles supplémentaire entre le Scorpion et le Sagittaire, le Serpentaire, mais il n’a pas été pris en compte par les Egyptiens qui en adoptant 12 constellations associèrent un mois de l’année à chacune d’entre elle.
Les constellations les plus connues sont celles décrites par les astronomes grecs pour l’hémisphère boréal dès le IV avant JC , elles s’inspirent de la mythologie grecque sur une idée du poète Aratos. L’origine des constellations australes est beaucoup plus récente et est liée aux découvertes des navigateurs à partir du 17ieme siècle. Baptisées principalement par Bayer ( 1603 ) et Helvétius ( 1690 ) puis par la Caille ( 1752 ) elles reçurent des noms d’oiseaux ( Paon , Toucan ) ou d’instruments ( microscope , sextant , boussole ) au gré de leur imagination ils furent aidés par la découverte d’étoiles supplémentaires, à plus faible éclat , observables grâce à l’amélioration du matériel astronomique.
Actuellement l’ensemble du ciel est partagé en 88 constellations définies depuis 1928 à la suite d’un accord international dans le cadre de l’Union Astronomique Internationale. On nomme les étoiles d’une constellation en fonction de l’éclat de chacune d’entre elles.
Hipparque astronome grec ayant vécu au II ieme siècle avant JC est considéré comme le fondateur de l’astronomie de position , il jeta aussi les premières bases de la trigonométrie.
Grâce à lui et ses successeurs les Grecs établirent une classification des étoiles en rapport avec leur éclat tel qu’il est perçu par l’œil . Cette échelle de grandeurs avait été définie en fonction de leur visibilité au crépuscule : après le coucher du soleil les premières étoiles visibles furent définies comme étant de première grandeur et les dernières à apparaître comme de sixième
grandeur.
Ces estimations des grandeurs nous sont parvenues grâce au catalogue d’étoiles figurant dans l’œuvre de Ptolémée publié vers l’an 150 sous le nom d’Almageste . Le catalogue regroupe 1025 étoiles , il prend en référence les grandeurs ainsi que les coordonnées respectives . Il est curieux d’observer que ce classement correspond pratiquement à celui établi par Pogson au 19 siècle et basé sur une échelle logarithmique décroissante .
Sur des échelles de temps très longues de l’ordre de quelques dizaines de milliers d’années la forme des constellations peut évoluer et modifier les positions relatives des étoiles.

T 1 : Forme d’une constellation dans l’espace . Evolution dans le temps d’une constellation.

2) MYTHOLOGIE GRECQUE . NAISSANCE DU MONDE.

Les récits des origines décrivent les étapes au cours desquelles le monde s’est ordonné. A chaque apparition d’une divinité le monde s’élabore , l’ordre et l’harmonie se créent par étapes. C’est le poète grec Hésiode ( VIII ième siècle avant JC ) qui dans la Théogonie décrit le mieux la généalogie et la hiérarchie des Dieux , préalables à tout discours sur la mythologie.
Du CHAOS et de la NUIT surgirent GAÏA ( la TERRE ) et OURANOS ( le CIEL ). Le Dieu du ciel OURANOS épousa sa mère GAIA déesse de la Terre et de leur union naquirent 45 enfants tous plus monstrueux les uns que les autres . Ouranos à la fois géniteur prolifique était aussi un père haineux. Il refusa de laisser voir le jour à ses enfants et pour ce faire les refoula dans les entrailles ténébreuses de leur mère. CRONOS subit cette triste condition en compagnie de ses 5 frères ( les TITANS ) et ses 6 sœurs ( les TITANIDES ) , les CYCLOPES de grands ogres à l’œil unique situé au milieu du front , forgeurs de la foudre , les HECATONCHIRES géants possédant cent bras et cinquante têtes .
Ouranos détestait ces enfants si monstrueux et ce d’autant qu’un oracle avait prédit que l’un d’entre eux un jour le détrônerait ! Finalement il ne consentit à laisser leur liberté qu’aux
Cyclopes et aux Titans mais enferma ses autres enfants dans les entrailles de la Terre . GAIA furieuse de ce traitement injuste appela ses enfants à l’aide . Un seul, le Titan Cronos répondit positivement et accepta de l’aider . Elle lui fit don d’une faucille en silex avec laquelle il exécuta Ouranos. Du sang de la blessure surgit une quatrième race de monstres les GEANTS difformes et les trois ERINYES . Cronos profita de cette victoire sur son père pour libérer ses frères et ses sœurs qui en remerciement l’élirent roi. Avant de disparaître définitivement Ouranos avait prédit à Cronos qu’il serait lui aussi , un jour ,à son tour , détrôné par l’un de ses propres fils.

T2 ) GENEALOGIE DE ZEUS
T21) Les ENFANTS de ZEUS
Le Titan Cronos pour conjurer cette prédiction fatale prit la décision de dévorer tous les enfants que son épouse RHEA mettrait au monde et qu’elle devait lui présenter à leur naissance. Prudent il enferma à nouveau ses propres frères Les Cyclopes et les Hécatonchires au plus profond des enfers. Quand ZEUS vînt au monde Rhéa décida de le sauver . Elle offrit à son époux une grande pierre enveloppée dans un linge que Cronos avala promptement.
Cronos était joué et Zeus fut élevé à l’abri de toute menace en Crète . Il y passa toute son adolescence . Devenu adulte , Zeus mis au courant par sa mère Rhéa des forfaitures de son père et aidé par sa grand-mère la Terre força son père à vomir ses 5 frères et sœurs nés bien avant lui. Par cette action Zeus est bien le fils que l’oracle à désigner , celui qui doit détrôner Cronos.
Cette tâche ne sera ni simple ni rapide. Une guerre terrible va opposer deux clans d’un coté Cronos et ses frères les Titans ,de l’autre Zeus secondé par ses 5 frères et sœurs . Il faudra
que Zeus aille délivrer les Cyclopes et les Hécatonchires pour que le terrible combat tourne à son avantage !
Prométhée tient une place à part dans la mythologie . Fils du Titan Japet il n’appartient pas à la lignée des dieux olympiens. Il est le créateur de l’Humanité qu’il a façonnée avec de la
glaise et qu’il favorise aux dépens des dieux. Son esprit rebelle sera bien souvent la cause indirecte du malheur des mortels.
Cette genèse rapide nous a permis de planter le décor, tout est prêt pour placer dans le ciel les Dieux , Demi – Dieux , animaux mythiques raconter leurs histoires, celles d’une bande dessinée avec pour auteurs les poètes grecs.

T3 ) Les DIEUX GRECS de la MYTHOLOGIE
T31) Les MONSTRES LEGENDAIRES
T4 ) Géographie du Monde Grec .

Adresse dans l’univers……..
3) CALLISTO – La Grande OURSE / ARCAS – La petite OURSE
Constellation du LOUP.
La magie du chiffre 7 a toujours séduit la race humaine…..le ciel se devait de refléter cette fascination , les sept planètes visibles par les anciens , une constellation contenant 7 étoiles et une jumelle plus petite en contenant le même nombre . Toutes les civilisations de notre hémisphère ont été inspirées par la Grande et la Petite Ourse.
Homère raconte que pendant la guerre de Troie les soldats de garde observaient au cours de la nuit « les 7 bœufs « tourner autour de la polaire , lentement , sans jamais se mouiller .
En latin « 7 bœufs « se dit « septem triones « ce qui a donné naissance en français à « septentrion « , les régions septentrionnales voulant dire voisines du nord.
Placer Artémis……
………… Il fait très chaud , Callisto une nymphe , prêtresse d’ Artémis déesse de la Chasse se repose à l’ombre d’un bosquet après avoir chassé jusqu’à l’aube. C’est la fille du roi
d’Arcadie ,Lyacon , que Zeus maudit et qu’il vient de changer en loup. Ce roi mortel , un inconscient , a donné à manger de la chair humaine au Roi des Dieux !
Callisto ignore que dans l’Olympe Zeus est doublement contrarié. La veille en effet Phaéton n’a pas réussi à maîtrisé le char du soleil que son père Hélios , Dieu du Soleil , lui avait confié. La Terre menaçant de s’embraser Zeus avait été contraint de lancer la foudre sur le jeune fou . Zeus s’en veut d’avoir brisé le cœur d’Hélios , des filles d’Hélios les Héliades et les Naîades qui viennent d’ensevelir leur frère dans l’Eridan ce fleuve mystérieux que nul mortel n’a jamais vu. Que pouvait-il faire d’autre ; le monde des humains menaçant de s’embraser courait à la catastrophe !
Zeus se décide à partir sur Terre pour inspecter les dégâts causés par cette course si mal conduite. Soudain il aperçoit une jeune femme assoupie à la lisière d’une forêt . Intrigué il s’approche d’elle et la réveille. Callisto reconnaît immédiatement Zeus dont la réputation de séducteur n’est plus à faire. Elle tente vainement de dissuader Zeus de lui faire la cour car elle a fait vœu de virginité à Artémis déesse de la chasse et sœur de Zeus. Rien n’y fait . Plus la nymphe se défend plus le dieu s’obstine. Zeus s’emporte , perd la tête et finalement force la jeune femme.
Pauvre Callisto, les jours passent mais elle doit garder pour elle son terrible secret . Et puis un soir, après une longue journée de chasse, Artémis s’aperçoit au cours d’un bain pris à la
fraîche que le ventre de Callisto s’est arrondi , qu’elle est enceinte ! Elle ne lui laisse pas le temps de s’expliquer , de se défendre , d’admettre que Zeus est le véritable coupable , elle
chasse Callisto du groupe de ses nymphes.
Callisto se retrouve donc seule à errer dans la forêt jusqu’à la naissance de son enfant un garçon qu’elle prénomme Arcas. Malheureusement les cris du nouveau-né finissent par attirer l’attention de Héra , déesse épouse de Zeus , toujours aux aguets car elle sait son mari volage.
Que fait donc cette nymphe isolée au milieu des bois , seule avec un nourrisson dans les bras ? Soupçonneuse elle se rend sur terre pour interroger Callisto dont elle ignore l’identité .
Pressée de questions par l’épouse irascible ,Callisto serrant son enfant dans ses bras doit lui avouer la terrible vérité . Héra n’a que faire des explications sincères que l’innocente Callisto
lui présente . De rage, en un instant elle transforme la nymphe en ourse et punition suprême lui enlève son fils Arcas. Pendant 15 longues années Callisto va errer , mener une vie solitaire
de femelle ourse , traquée par les chasseurs , sans nouvelle de son fils.
Et puis un jour , au détour d’un sentier elle se retrouve face à un jeune chasseur qui la met en joue avec son arc. Il a les mêmes yeux qu’elle quand elle était nymphe, la même couleur de
cheveux aussi , « Arcas « . L’ourse pousse un grognement de surprise et d’amour !
Face à elle le jeune garçon se met à trembler , une terrible douleur lui broie le cœur, lui paralyse son bras prêt à tirer une flèche mortelle sur l’animal.
Dans l’Olympe Zeus est pris de remords en observant la scène ; ces deux êtres n’ont pas mérité tant de souffrances et il faut en finir . Le Dieu esquisse un geste d’apaisement et avant
que la flèche n’atteigne son but il change les deux êtres en étoiles , les place côte à côte dans le ciel sous la forme de deux constellations.
Héra rendue furieuse par cette fin heureuse ne peut accepter sa défaite . Elle persuade Poséidon , le Dieu de la mer , d’interdire aux deux ours de se coucher dans l’océan comme le font toutes les autres étoiles. Et c’est ainsi que la malédiction d’Héra va poursuivre Callisto et Arcas les deux ours , pour l’éternité puisqu’il s’agit de deux constellations circumpolaires demeurant tout au long de l’année au dessus de l’horizon…..

Lattitude , longitude Mulhouse………

T 5 ) LA DEESSE ARTEMIS .

Quant à Lyacon , pére de Callisto son sort n’est guère enviable .Zeus outragé par le fait que le roi ait osé lui faire manger de la chair humaine et pour le punir à jamais de cet affront ,
le fixa au ciel sous la forme de la CONSTELLATION du LOUP. A cause de la précession les Grecs, à leur époque , pouvaient mieux que nous aujourd’hui observer cette constellation dans son entier entre le Scorpion et le Centaure .
4 ) Préambule aux Constellations du DRAGON , LION , CANCER , HERCULE .
……… Une fois de plus Zeus est éperdument amoureux . Il s’agit d’Alcmène l’épouse du général Amphitryon vivant à Thébes . Pour séduire cette femme fidèle Zeus va user d’un stratagème diabolique ; il s’est transformé en Amphitryon lui-même afin de mieux mystifier la reine dans l’espoir de la séduire et d’abuser d’elle . Le piège fonctionne, mais le vrai général a du mal à croire lorsque rentrant quelques jours plus tard chez lui il réalise qu’il va devenir père. Père d’un enfant qu’il n’a pu concevoir , après une visite qu’il n’a jamais rendue !
La situation est tellement invraisemblable que Zeus en personne doit venir sur terre pour s’expliquer afin que la jeune femme ne soit pas répudiée. Si Amphitryon pardonne , mais
avait-il le choix , il n’en est pas de même d’Héra . Pour tenter de la calmer Zeus lui propose d’appeler l’enfant Héraclès cad la gloire de Héra . Cette décision loin de calmer Héra
renforce son sentiment de vengeance contre l’enfant à naître. Alcmène en fait mettra au monde deux garçons : Héraclès fils de Zeus et Iphiclès fils d’Amphitryon afin que le roi ne
perde pas la face.
Peu de temps après la naissance des deux jumeaux Héra, toujours aussi jalouse , se rend sur terre et pour se venger cache deux énormes serpents dans leur berceau. Peine perdue, la
tentative de meurtre échoue . Déjà doué d’une force surhumaine Héraclès étrangle de ses petites mains les deux serpents. Adolescent , las d’être réprimandé , il tue son maître de
musique Linos en lui brisant une lyre sur le crâne ! La malédiction divine le poursuit , son destin est dans les mains des dieux . Il se montre nerveux , instable , colérique , abusant de sa
force jusqu’au jour où il se marie avec la fille du Roi de Thèbes Mégara dont il aura plusieurs enfants. Aurait-il enfin trouvé l’équilibre nécessaire à son épanouissement ?
Hélas Héra surveille la destinée du demi dieu ; elle ne peut supporter le bonheur du jeune
couple . Alors elle se décide d’appeler à l’aide les trois Erinyes , ces furies à l’aspect
monstrueux chargées de pourchasser et punir les pécheurs . Obéissant à Héra elles frappent
Héraclès de folie. C’est ainsi qu’ Héraclès, le fils maudit dont la destinée est dans les mains
des Dieux, est pris d’un accès de démence au cours duquel il tue sa femme et ses enfants .
La malédiction des Dieux le poursuit . Seuls ses parents connaissent la terrible la vérité ,
savent que la vie de leur fils est l’objet d’une lutte implacable entre Zeus et Héra son épouse.
Suivant leurs conseils Héraclès se rend à Delphes pour y consulter l’oracle d’Apollon, maître
de la divination. La Pythie voix de l’oracle d’Apollon lui ordonne :
« vas chez ton cousin Eurysthée , le roi de Tirynthe , mets toi à son service pendant 8
ans « . L’oracle lui confirme également qu’il devra changer de nom et prendre celui de
Héraclès , oublier celui d’Alcide .
Héraclès quitte ses parents , sa chère ville de Thèbes et se rend chez son cousin. Ce
dernier jaloux de la stature et la beauté d’ Héraclès , manipulé par Héra qui continue de
surveiller attentivement le fils de Zeus va tout faire pour rendre ce séjour le plus pénible
possible. La déesse suggère au roi de Tirynthe d’envoyer Héraclès effectuer des missions
réputées impossibles afin qu’il ne puisse en revenir vivant et disparaisse à jamais. Plus tard
on nommera ces missions les douze travaux d’Hercule .
En contre partie des 12 épreuves réussies :
– Apollon conférera à Heraclés l’immortalité ,
– Zeus le plaçera à jamais dans le ciel sous la forme d’une constellation , celle d’un homme
agenouillé , le pied posé sur la tête de le constellation du Dragon Ladon gardien du jardin des
Hespérides.
Les missions d’Héraclès sur terre illustrent le combat que l’homme doit mener contre ses
faiblesses , la force morale du héros servant à dominer ses passions et ne plus être esclave de
ses pulsions. Dans la mythologie chaque travail réussi est une victoire de l’homme , de l’âme
sur le vice lui-même incarné sous la forme d’un monstre différent d’un travail à l’autre.

T6 ) Les 12 TRAVAUX d’HERCULE
T61 ) GRANDS MYTHOLOGIQUES
Pour que le jeune Héraclès puisse devenir un jour immortel il doit téter le sein de Héra la
mère des Dieux , sa pire ennemie ! Un jour profitant du sommeil de la déesse , Hermès
dépose l’enfant sur son sein. Lorsque Héra s’en aperçoit elle repousse violemment l’enfant .
Trop tard , le nourrisson a eu le temps d’avaler quelques gorgées du lait divin. On dit que
quelques gouttes du précieux liquide continuèrent à jaillir avec force du sein de la déesse dans
l’espace ….pour former la VOIE LACTEE …..
5 ) CONSTELLATION DU DRAGON.
Cette constellation s’étale entre les deux Ourses et finit sa course contrôlée par celle
d’Hercule . :Nous allons voir pourquoi .
La légende qui s’y rapporte décrit l’avant dernier des douze travaux que notre héros doit
accomplir pour se racheter du meurtre de sa femme et de ses enfants .
Une fois de plus Héraclès revient à Tirynthe ayant réussi sa précédente mission réputée
impossible. Eurysthée est saisi d’effroi . Cet homme est invincible pense-t-il. Héra le presse il
doit obéir à se ordres insistants et imposer une nouvelle et impossible mission à Héraclès.
« Va donc cette fois récupérer (en fait voler …) les pommes d’or du jardin des
Hespérides puisque tu es si malin « .
Si personne ne situe exactement le jardin on sait qu’il est gardé par un dragon aux 100
têtes nommé Ladon et qu’Héra lors de ses noces avec Zeus avait reçu de Gaïa la TERRE des
branches couvertes de pommes d’or qu’elle avait replantées dans ce jardin secret situé à
l’extrémité du monde occidental. On sait aussi que cet endroit est un véritable paradis , qu’il
est gardé par les nymphes Hespérides ( nymphes du couchant ) et le dragon Ladon.
Une fois encore Héraclès doit s’exécuter. Seul , découragé il entame un long périple dans
la direction de l’ouest. Après bien des jours de marche , franchissant une montagne il entend
un gémissement . Intrigué par cette plainte il finit par découvrir un individu enchaîné à un
rocher au dessus duquel tournoie un aigle qui vient régulièrement lui arracher un morceau de
son foie. Pour abréger les souffrances du supplicié Héraclès n’hésite pas une seconde et tue
l’aigle avec son arc puis s’approchant de la victime il reconnaît Prométhée !
Prométhée n’est pas un Dieu c’est le fils de Japet , un Titan qui a aidé les Dieux à vaincre
les autres Titans. Il est le créateur de l’humanité qu’il favorise au dépens des Dieux. C’est
ainsi qu’il a dérobé à Zeus le feu dont ce dernier voulait priver les hommes. Pour le châtier
Zeus l’a condamné à rester enchaîné sur un rocher ….éternellement.
« Comment se fait –il que tu ne soies pas mort « demande Hercule apitoyé et scandalisé
par tant d’injustice.
« Zeus a fait en sorte que mon foie , chaque jour , repousse « répond Prométhée , Ce
supplice devait être éternel et tu viens de m’en délivrer ; demande moi ce que tu veux en
remerciement de ton aide » .
Et c’est ainsi qu’ Héraclès apprit de la bouche de Prométhée l’endroit exact où se situait
le Jardin des Hespérides , le moyen de se procurer les pommes d’or sans avoir à combattre le
Dragon qu’Héraclès de toute façon n’aurait pu vaincre , Ladon étant immortel.
Fort de tous ces renseignements le fils de Zeus se remet en route, toujours vers l’ouest et
marche jusqu’aux montagnes situées aux confins de l’Afrique . Il y croise un géant condamné
par Zeus à supporter pour l’éternité la voûte du ciel. Il s’agit d’Atlas un autre Titan dont les
filles gardent le jardin des Hespérides . Héraclès lui apprend que bravant tous les interdits il
vient de délivrer Prométhée son frère du supplice que Zeus avait décidé d’appliquer pour
l’éternité.
Atlas souhaite vivement remercier Héraclès au nom de son frère. Héraclès le met au
courant de sa mission si bien que le Titan accepte d’aller quérir les pommes dans le jardin des
Hespérides car il est le seul à pouvoir y pénétrer en dépit de la présence du Dragon . Pendant
ce temps Héraclès devra supporter la voûte du ciel sur ses épaules à la place du Titan .
Et voila le géant hilare savourant sa liberté retrouvée qui chemine vers le jardin tandis que
Héraclès peine sous la charge. Quelques jours plus tard Atlas revient les bras chargés de
pommes d’or :
« j’irai moi-même porter les pommes à Eurysthée et pendant ce temps tu continueras à
garder à ma place et pour toujours la voûte du ciel sur tes épaules « s’exclame Atlas à
Héraclès , bien content du tour malhonnête qu’il vient de jouer .
« comme tu le veux répond Héraclès impassible mais avant de partir pose moi un coussin
sur les épaules pour me soulager un peu , cette voûte est vraiment bien lourde et tu es si fort ».
Atlas acquiesce. Reprenant pendant un temps très court la voûte sur ses épaules Héraclès en
profite pour échapper à son inconfortable position , saisir le panier avec les pommes d’or et
reposer la voûte du ciel sur les épaules d’Atlas .
« Tu aurais du te méfier , merci tout de même pour ton aide dit il à Atlas médusé .
Une fois encore Héraclès a réussi grâce à son habileté , sa patience et son intelligence .
Content et détendu il s’en retourne vers Mycène mission accomplie.
Pendant ce temps Héra qui s’était assoupie jette un coup d’œil vers la terre et constate que
Héraclès revient chez lui les bras chargés des fameuses pommes d’or . Que c’est –il encore
passé ? Le dragon Ladon n’a pas surveillé le jardin avec suffisamment d’attention ! Elle n’a
pas le choix et doit le punir avec une extrême sévérité.
C’est ainsi que Ladon , le dragon , s’est retrouvé parmi les constellations du ciel qui ne se
couchent jamais afin qu’il y monte la garde pour l’éternité.
L’étoile brillante de la queue du Dragon s’appelle Thuban ; elle jouait le rôle d’étoile
polaire il y a 4500 ans . Les galeries des pyramides égyptiennes étaient orientées vers Thuban
, le pôle nord de l’époque. Dans 13000 ans c’est Véga de la Lyre qui fera office d’étoile
polaire.

…..Miniciel Pritemps et Véga , Thuban ….
6) CONSTELLATION du LION.
C’est avec le Lion de Némée , le premier des douze travaux , qu’Héraclès commence son
long chemin expiatoire que l’oracle de Delphes lui a imposé afin d’expier ses fautes.
T 7 ) LE LION de NEMEE .
Eurysthée , roi de Tirynthe , sournoisement conseillé par Héra impose à son cousin
Héraclès d’aller tuer le Lion de Némée , un immense félin qui ravage la région et que
personne à ce jour n’a réussi à tuer. Contrairement à ce que pense Héraclès il ne s’agit pas
d’un lion normal mais d’un monstre issu des amours du Dieu Typhon et de la femme serpent
Echida !
Guidé par des bergers apeurés il se rend confiant vers le repaire de la bête . Après
quelques jours d’une traque intensive il croise enfin l’animal. Celui-ci est assis sur un rocher ,
immobile ,sur de sa force , semblant attendre un assaut . Héraclès a beau le viser chacune de
ses flèches ricoche sur la peau de l’animal , sans le blesser ; il vient de comprendre qu’il ne
s’agit pas d’un fauve ordinaire mais d’un être surnaturel qui ne pourra être vaincu qu’au cours
d’un combat au corps à corps.
Le lendemain il repart à la chasse muni de sa terrible massue . Guidé par l’odeur
nauséabonde des cadavres en décomposition , restes des repas du lion , il finit par découvrir
le repaire de la bête. Voyant Héraclès l’animal repu qui n’a pas envie de se battre , se
détourne de lui et s’enfonce dans sa grotte . Stratagème , elle possède deux issues , la bête
vient d’échapper à son chasseur ! Héraclès va devoir modifier sa tactique si il veut capturer le
lion et l’abattre. Héraclès découvre un immense rocher qu’il roule devant l’une des deux
issues de la grotte du lion et condamne ainsi l’une des sorties. Et il attend calmement le retour
du lion en affûtant ses armes.
Après quelques heures d’attente Héraclès observe le lion rejoindre sa grotte couvert du
sang de ses victimes. La bête aperçoit notre héros assis à l’entrée de son repaire. Contrarié par
cette présence le félin décide d’aller se reposer ailleurs , à l’autre bout de la grotte .
Que se passe –t-il ? La deuxième sortie est bouchée . Le lion n’a pas le choix il doit
revenir sur ses pas , pour se battre car Héraclès se dresse devant lui , le bloquant dans l’étroit
couloir qui le mène vers la sortie. Un combat terrible s’engage. Sans réfléchir Héraclès assène
un terrible coup sur le crâne du lion avec sa massue . Le monstre n’est même pas étourdi par
le coup . Inquiet Héraclès recommence . Rien n’y fait ; l’animal serait –il invincible ? Il
décide d’utiliser sa force colossale . Le fils de Zeus saisit le cou du lion , par derrière ,afin
d’éviter les griffes et les crocs de l’animal qui pourraient le lacérer . L ’étau puissant de ses
deux bras se resserre autour du cou , l’animal étouffe et meurt dans un rugissement
étourdissant . Héraclès a vaincu la bête immonde qui terrorisait le pays et pour garder à
jamais un souvenir de cette victoire il dépèce le lion et récupère sa peau pour s’en faire une
armure , son crâne pour s’en faire un casque et il traîne la dépouille de l’animal jusqu’à
Tirynthe.
Sur l’Olympe Zeus pousse un soupir de soulagement tant il a eu peur pour son fils. Sur le
champ il décide de laisser dans le ciel la trace de cette première victoire sous la forme d’une
constellation , celle du LION. Quant au PETIT LION décrit pour la première fois par
Hevelius aucune légende ne se rattache à cette constellation.
……..Miniciel Printemps …..Régulus …..les Etoiles et Luminosité…..
7 ) CONSTELLATION de L’HYDRE et du CANCER .
L’apparition de ces constellations dans le ciel est liée au deuxième travail de Héraclès à
savoir l’hydre de Lerne .
T8 ) L’HYDRE de LERNE .
……En voyant revenir Héraclès couvert des restes du lion de Némée en guise de trophée
Eurysthée est effrayé , cet homme pense – t- il est véritablement invincible ? Héra est
furieuse , cet échec la surprend elle ne pensait pas que le fils de Zeus aurait été capable
d’utiliser la ruse ( bloquer l’une des issues du repaire du lion ) pour vaincre !
En projetant d’envoyer le héros dans les marais de Lerne en Argolide pour y tuer l’Hydre
elle est sure d’obtenir le résultat qu’elle espère et du même coup assouvir sa vengeance. Il
s’agit d’un monstre aquatique enfanté par Typhon et Echida , une sorte de dragon à cent têtes
qui repoussent quand on les décapite,une seule d’entre elles étant immortelle. De plus l’
haleine pestilentielle qu’elle dégage, terrasse et asphyxie quiconque l’approche.
…….Eurystée pressé de se débarrasser d’Héraclès et de satisfaire Héra informe ce dernier
qu’il doit tuer l’Hydre de Lerne. Héraclès étouffe un cri de colère car il a compris le jeu du roi
et surtout il connaît la funeste réputation de l’Hydre . Cet exploit sera bien plus difficile à
réaliser qu’affronter et vaincre le Lion de Némée. Les Dieux ont-ils fixé une fin au long
calvaire qu’ils imposent à Héraclès à l’aune du crime dont il est coupable !
C’est accompagné de son neveu Iolaos qu’Héraclès se rend en Argos pour accomplir sa
mission. Il ne leur est pas difficile de trouver la route qui mène au marécage où vit le monstre
tant l’odeur est nauséabonde. Une étendue d’eau glauque s’étale devant eux , un silence de
mort règne sur l’endroit , la puanteur est insupportable . Devant cette immobilité sournoise et
dangereuse Héraclès se décide à provoquer l’Hydre et crie :
« si tu es là sors de l’eau , montre toi bête immonde « !
Dérangée par ce cri une tête hallucinante sort de l’eau , la gueule ouverte les crocs
menaçants elle s’avance vers le fils de Zeus resté sur la berge. En un éclair se sentant menacé
il frappe le crâne et l’écrase. Au même instant d’autres cous sortent de l’eau et le crâne
fracassé reprend forme donnant vie à deux têtes. Héraclès et Iolaos ne tardent pas à
comprendre que loin d’affaiblir la bête plus les assauts se multiplient plus ils la renforcent .
Une nouvelle fois Héraclès va faire preuve d’intelligence. Il ordonne à son neveu de faire
un feu avec des branches d’arbres d’une forêt voisine , d’en rapporter des brandons
incandescents avec lesquels il compte cautériser les coupures qu’il inflige au monstre
empêchant ainsi les têtes de repousser.
Commence une lutte féroce : Héraclès tranche une tête ,Iolaos présente un brandon à son
oncle qui l’applique sur les chairs à vif avant qu’elles se régénèrent . Le combat est féroce ,
l’odeur insupportable mais aucune des têtes mortelles ne repoussent , l’une après l’autre elles
sont détruites.
Dans le ciel incrédule Héra suit le combat , elle doit intervenir au plus vite pour faire
perdre Héraclès. Il est temps de faire surgir du fond des eaux , Carcinos . L’écrevisse géante
s’attaque aux pieds d’ Héraclès et le mord. Déstabilisé par la morsure il écrase du pied blessé
le crustacé géant mais l’Hydre a profité de cet instant d’inattention pour jeter sur lui l’ultime
tête prête à le dévorer. Par chance les crocs de la bête heurtent la peau du lion de Némée
qu’Héraclès a revêtu avant le combat , ils ne parviennent pas à s’enfoncer dans le corps du
héros. D’un geste précis Héraclès tranche le dernier cou de l’Hydre et la gueule du monstre
encore ouverte tombe à ses pieds. Le combat est terminé, l’oncle et le neveu sont épuisés mais
ils ont vaincu .
La déesse incrédule se consola de ce nouvel échec et éleva Carcinos au rang de
constellation sous la forme d’un Y renversé, simulant la tête et les pinces d’un animal que
l’on appellera CANCER , juste à coté du Lion ,pour l’éternité…..Pour immortaliser ce
combat les autres Dieux placèrent au ciel le monstre sous la forme d’une constellation
l’HYDRE , à proximité du Cancer .
……….Quant à la dernière tête de l’Hydre , celle qui est immortelle , nous avons vu
qu’Héraclès la trancha puis l’enfouit sous terre en la recouvrant d’un énorme rocher. Héraclès
va utiliser la dépouille ensanglantée de l’Hydre pour se doter d’un pouvoir supplémentaire .
En trempant ses flèches dans le sang de l’Hydre les Dieux confère à l’utilisateur , c’est à dire
Héraclès, le pouvoir de tuer instantanément toutes les cibles humaines qu’elles atteindront !
La tête de l’HYDRE sous un rocher c’est dans la légende , sous le CANCER c’est dans le
ciel.
…….Amas ouvert M44…. et Gallilée……miniciel Printemps…..
…….Miniciel Juillet pour montrer Hercule et parler de M13 amas globulaire
8 ) CONSTELLATION de PEGASE et du PETIT CHEVAL .

Cette constellation : un immense carré ,figé dans le ciel , représente un cheval ailé né de
l’accouplement du Dieu Poséïdon et de la Méduse . La Méduse est l’une des trois Gorgones
elles mêmes filles de deux monstres marins Céto et Phorcys. Méduse est la plus laide des trois
,elle seule est mortelle , les deux autres sont immortelles; ses dents de sanglier sa chevelure
hirsute où s’agitent des serpents venimeux en font une créature particulièrement terrible. Peu
importe en définitive car elle pétrifie tous ceux qui croisent son regard.
Vaincre la Méduse tel est le but de la quête de Persée. Venu affronter la Méduse et aidé
par Athéna , Persée la tue avec son épée. De la plaie mortelle s’écoule du sang et un cheval
ailé , Pégase ,en jaillit . Ce destrier sera la monture sacrée destinée au service de Zeus . Un
monstre Chrysaor ressemblant à un cheval naîtra de la blessure.
……Les premiers battements d’aile conduisent Pégase directement au sommet de l’Olympe .
Zeus subjugué par la sublime beauté de l’animal va lui confier la tâche sacrée de lui apporter
la foudre et le tonnerre. Très vite l’animal va habituer à sa destinée solitaire , il refusait par
exemple de se laisser approcher aussi bien par les dieux que par les hommes.
T 9 ) PEGASE le CHEVAL AILE .
…….Quel bonheur , Bellérophon n’en croit pas ses yeux. Sur une colline qui domine
Corinthe il vient d’apercevoir le fameux cheval ailé à la robe blanche. Le jeune garçon est
triste , trop de mauvais souvenirs assaillent son esprit . Son père Glaucos ( ou peut être
Poséïdon ) est mort il y a quelques mois . C’était un personnage cynique s’étant attiré la
colère de Zeus car il avait osé donner de la chair humaine aux chevaux de son armée bravant
ainsi les codes de bonne conduite établis par les Dieux . Pour le punir Zeus le précipita à bas
de son char et il en mourut. Quant à Sa mère Eurynome c’était une des élèves favorites de la
déesse Athéna. Dans un tel contexte familial comment était il possible au fils de maîtriser son
destin ! Emu par le jeune homme Zeus lui-même avait décidé de le protéger contre tous les
maléfices que les autres Dieux auraient pu lui jouer.
Un jour Bellérophon reçoit de Polyidos , le devin de Corinthe l’ordre de passer une nuit
dans un temple dédié à Athéna. Il s’exécute et durant son sommeil Athéna lui apparaît en
majesté ,lui tend un mors en or . Le matin suivant il se réveille étonné ayant en main l’objet
divin , ce frein sacré et magique. Aussitôt il repart à la recherche de Pégase dont il connaît les
habitudes et le trouve s’abreuvant à une fontaine , paisible , les yeux pleins de bonté. Sans
difficulté il parvient à brider l’animal grâce au mors en or qu’Athéna lui a remis et à le
monter. Et pendant de longues années Bellérophon va prendre goût à ces courses folles
accroché à la crinière du cheval ailé , sans lui abîmer les ailes , éprouvant un plaisir intense
dès que le cheval s’envole dans les airs ; les plus belles années de la courte vie de
Bellérophon.
Plus tard séjournant à Tirynthe dont Proétos est le roi il se voit contraint de repousser les
avances de Sthénébée. Vexée l’épouse éconduite fait appeler son mari et accuse Bellérophon
d’avoir tenté de lui faire violence. Sachant sa femme souvent impudique il n’ose attenter aux
jours de son hôte mais il l’envoie muni d’une lettre chez son beau père Iobatès roi de Lycie.
Quand le roi prend connaissance de la lettre lui ordonnant d’exécuter le jeune homme il ne
peut s’y résoudre. « Laissons les Dieux en décider« pense –t-il . Il lui confie la mission
d’aller se battre contre la Chimère , un monstre redoutable , mi-lion- mi-chèvre possédant une
queue de serpent crachant des flammes . Depuis des années la Chimère sème la terreur dans le
pays dévore les animaux de la région. Bellérophon remercie le roi avec gratitude car il se
morfond depuis des semaines ayant été injustement calomnié par Protéos et son épouse.
Lorsque Bellérophon monté sur Pégase atteint la montagne où s’est réfugié le monstre il
découvre avec horreur un animal difforme, occupé à avaler des moutons et des bœufs.
Dérangée dans son repas la bête dont la tête s’apparente à celle d’un lion se tourne vers
Pégase et se met à cracher du feu.
L’étalon blanc s’est immédiatement cabré évitant les flammes et dans le même temps
Bellérophon décoche sa première flèche sur le monstre . Grâce à Pégase qui évite les flammes
mortelles du monstre Bellérophon lutte pendant des heures visant la bête avec ses flèches . La
Chimère épuisée , criblée de blessures finit par mourir . Les deux amis ont vaincu et s’en
retournent heureux au palais du roi Iobatés pour lui annoncer que la paix va à nouveau
régner sur son royaume . Les Dieux ont décidé le jeune homme était bien innocent du crime
dont on l’avait injustement accusé.
On raconte que Iobatès donna sa fille Philonoé en mariage à Bellérophon….qu’avec
Pégase il accomplit d’autres exploits jusqu’au jour où s’étant cru invincible il entreprit de
vouloir monter jusqu’au ciel sur le dos de Pégase. Ne savait il pas que ce choix entraînerait la
colère de Zeus qui l’avait si bien protégé durant sa jeunesse ! Que Zeus ne supporterait pas
qu’un homme fasse preuve de tant d’outrecuidance. Il le foudroya pendant sa course vers
l’Olympe et laissa Pégase continuer sa course au firmament pour le fixer sous la forme d’une
constellation celle du cheval qu’on appela PEGASE .
Entre Pégase et la constellation du Dauphin on retrouve la constellation du PETIT
CHEVAL ,frère de Pégase dont Hermès fit cadeau à Castor.
………..miniciel Automne……et Amas Globulaire M15…….
9) CONSTELLATION de la BALEINE .
Mythe de PERSEE associé à CEPHEE , CASSIOPEE et ANDROMEDE .
Tout comme Héraclès le héros Persée est né des amours de Zeus et d’une mortelle Danaé.
Comme lui il va être contraint de mener une vie semée d’épreuves que les Dieux ont fixées.
……….. Acrisios , roi d’Argos n’avait qu’une seule et ravissante fille Danaé. Il se rendit à
Delphes pour demander à l’oracle si il aurait un jour le bonheur d’avoir un fils. La Pythie
répondit par la négative et lui précisa qu’il serait même tué par son petit fils. Par crainte des
dieux il n’exécuta pas sa fille mais l’enferma dans une tour d’airain dont seul le toit possédait
une ouverture dirigé vers le ciel. Elle y vivait en captive jusqu’au jour où une pluie d’or venue
du ciel se répandit dans la chambre. Zeus avait utilisé ce stratagème pénétrer dans la place et
séduire la jeune femme . On ne nous dit pas comment il lui fut révélé que c’était bien Zeus
qui était venu à elle sous cette forme mais jamais elle ne douta que l’enfant qu’elle porta par
la suite fut celui de Zeus . Pendant quelque temps elle cacha la naissance du petit garçon
Persée à son père jusqu’au jour où Acrisios aperçut Persée avec sa mère. Et quand Danaé lui
révéla le nom du père il ne la crut pas .
La même raison qui l’avait poussé , pour sa sauvegarde , de ne pas tuer sa fille restait
valable pour son petit fils ! Il fit construire un grand coffre en bois , les y plaça tous les deux
et fit jeter ce fragile esquif dans la mer . Danaê et son petit garçon dérivèrent pendant des
jours et des jours mais la petite embarcation finit par s’échouer sur Sérifos ,une île des
Cyclades .Ils furent recueillis par Dictys un pêcheur chez qui ils passèrent de longues et
paisibles années .
Un jour , pour son malheur , le roi de l’ île Polydictès rencontra Danaë et en tomba
amoureux fou. Il voyait d’un très mauvais œil grandir aux cotés de la mère ce jeune garçon
qui s’opposait à ses projets d’autant que Danaé n’éprouvait qu’indifférence pour lui.
Bien plus tard au cours d’un banquet que le roi avait organisé pour piéger Persée , il le fit
boire de façon déraisonnable , le provoqua en le mettant au défi de prouver à tous les invités
qu’il était enfin devenu un Homme.
« Promet moi de me rapporter ce que je te demanderai « ?
« Oui « répondit Persée car on ne pouvait rien refuser à ce roi cruel .
« alors c’est entendu , ramène moi la tête de la Méduse « .
Le lendemain en se réveillant Persée qui avait oublié la promesse inconsidérée qu’il avait
faite la veille devant une foule de témoins est rappelé à l’ordre par le roi. Il n’a plus le choix
et doit pour une question d’honneur s’exécuter . Il doit ramener la Méduse , la Gorgone dont
on sait qu’un seul regard suffit à vous pétrifier.
Embarqué dans cette dangereuse aventure il ne peut que s’en remettre qu’à la
compréhension et l’aide efficace des Dieux :
– Athéna d’abord lui promet un bouclier brillant comme un miroir dans lequel il pourra voir
l’image de la Méduse tout en évitant son regard mortel ,
– Hermès ensuite lui fait don d’une épée spéciale munie d’une lame que les écailles de la
Gorgone ne pourront abîmer.
Afin d’apprendre où résident les Gorgones infernales , Persée se rend d’abord en
compagnie d’Hermès auprès des Grées . Ce sont les sœurs des trois Gorgones , d’étranges
vieilles femmes qui n’ont plus qu’une dent et un œil à leur disposition et qu’elles sont
contraintes d’échanger en permanence.
Les Grées refusèrent de renseigner Persée . Grâce à la demi obscurité régnant dans leur
grotte Persée profita d’un instant d’inattention pendant un échange pour s’emparer de la dent
et de l’œil des Grées. Pour récupérer ces deux organes essentiels à leur survie , désemparées
elle furent contraintes de dévoiler à Persée le lieu où vivaient les 3 Gorgones. Tout en se
lamentant et en poussant des cris affreux elles conseillèrent vivement à Persée d’aller en tout
premier lieu visiter les Nymphes de l’Eau et sans pitié pour les trois vieilles, méfiant il jetta
leur œil et leur dent dans la mer afin d’éviter toute trahison de leur part.
Obéissant au dernier conseil donné Persée partit donc rejoindre les Nymphes divinités de
la nature et des eaux aussi gracieuses que les Grées étaient horribles. Charmées par sa
bravoure et sa grâce elles lui confièrent des objets magiques que les Dieux avaient en fait
préparés ; un casque qui le rendrait invisible ,une besace spéciale pour recouvrir la tête de la
Méduse qui même morte pourrait continuer à pétrifier tout être la regardant , des sandales
aillées. Muni de tous ces attributs Persée retrouvant confiance et courage se sentit prêt pour
l’ultime étape de cette longue et dangereuse mission.
T 10 ) PERSEE et la MEDUSE
Après un long voyage , Persée , suivant les indications précises des Nymphes , retrouva la
caverne où habitaient les Gorgones. Il allait falloir dans une première étape reconnaître qui
des trois Gorgones était la Méduse . En fait il s’agissait de la plus laide , la seule mortelle , la
seule des trois qui pouvait être tuée .
Décidé à prendre son temps , d’éviter tous les risques il observa avec attention dans son
bouclier-miroir la caverne , les trois créatures affreuses au corps recouvert d’écailles dorées ,
la chevelure faite de serpents et qui déployaient des ailes démesurées . Son choix fait ,il coiffa
le casque qui rendait invisible , chaussa les sandales , saisit son épée. Puis il avança à
reculons pour ne pas croiser le regard mortel de la Méduse , plana au dessus d’elles grâce aux
sandales ailées et observant leurs images dans le bouclier il brandit son épée et visa. Le geste
brusque et précis réveilla les trois créatures endormies mais il était déjà trop tard pour elles
car le glaive s’abattit sur le cou de Méduse et le trancha séparant la tête du reste du corps. Et
de la plaie ensanglantée jaillit , nous l’avons déjà vu , le cheval Pégase . Horrifiées par la
mort de leur sœurs les deux autres Gorgones essayèrent vainement de capturer Persée mais il
restait invisible à leurs yeux grâce à son casque. Entre temps Persée avait astucieusement
jeté la tête de Méduse dans sa besace magique, et sous les cris vengeurs des Gorgones il
s’était éloigné au plus vite de ces lieux maudits sur le dos de Pégase .
…….Algol …..étoile à éclipse…..
….. Après un long périple Persée arriva en Ethiopie et trouva le pays plongé dans la
consternation. Tout aavit commencé par une banale vantardise de Cassiopée . La reine avait
froissé l’honneur des Néreides en déclarant qu’elle-même et sa fille Andromède surpassaient
en beauté les nymphes marines.
Indignées ces dernières avaient fait appel à Poséidon pour les laver de cet affront.
Répondant favorablement à leur légitime réclamation le Dieu de la mer avait dépêché sur
place le monstre marin Céto sur les cotes du pays pour y dévorer tous les hommes et les bêtes
du royaume.
Impuissant , désespéré le Roi Céphée était allé en dernier ressort consulter l’oracle de
Delphes. Ce dernier avait rendu une terrible sentence .
« Ceto ne mettra fin à ses exactions que si on lui offre en sacrifice Andromède , la propre
fille des souverains «.
T 11 ) PERSEE et ANDROMEDE
Pour apaiser ses sujets le roi doit accepter la sentence de l’oracle. Il vient d’y consentir au
moment même où Persée arrive sur les lieux. Les bourreaux viennent d’enchaîner la jeune
fille sur un rocher au milieu de la mer . Dés qu’il l’aperçoit Persée est ému par cette frêle et
belle jeune fille, seule au milieu des vagues face à son destin et il s’en éprend .
Sa décision est vite prise , il va combattre et tuer le monstre pour sauver Andromède . Et
tandis que déjà se profile sur les flots démontés le dos de Céto , dans un bruit assourdissant
une pluie d’écume s’abat sur le rocher. Persée parvient à détendre les liens qui retiennent
Andromède au rocher. Chevauchant Pégase il la soustrait aux crocs terribles du monstre, la
saisit et la prend en selle sur la monture blanche. Puis il fond sur la bête hideuse frustrée de
constater que Persée vient de la priver d’une proie royale . Après plusieurs heures d’un
combat épique faisant preuve d’adresse grâce à son épée spéciale et aux bonds du cheval
Persée finit par achever Céto dont le corps décapité retombe dans la mer. La victoire du jeune
héros combla les parents d’Andromède de bonheur et c’est ainsi que soulagés ils lui
donnèrent la main de leur fille.
Beau joueur Poséidon qui avait du ciel assisté au combat s’empara du cétacé , le baptisa du
nom de BALEINE le plaça en récompense de son obéissance et de sa bravoure parmi les
constellations. La face de la Baleine touche les pattes du Bélier , à hauteur des Poissons c’est
une des plus longues constellation du ciel.
……..Galaxie Androméde ……M31…….
…….. Mais l’histoire de Persée n’est pas terminée…..
Après la noce le couple décide de retourner , en passant par l’Afrique , sur l’île de Sériphos
car Persée veut revoir sa mère. Sur sa route ils croisent Atlas qui fait preuve à leur égard
d’une attitude belliqueuse. Pour le punir de tant d’inimitié Persée brandit la tête de Méduse
qui sur le champ pétrifie le Titan . Il deviendra selon la légende le Mont Atlas , sommet de
l’Atlas de l’actuel Maroc.
Parvenu enfin à Sériphos Persée retrouve sa mère Danaé toujours en but aux assiduités du
roi Polydectès. Il est temps pour Persée de régler le pénible différend qui l’oppose depuis tant
d’années au roi de ce pays . Il se rend au palais et surprend le souverain en train de festoyer
avec ses courtisans . Attirant l’attention de l’assistance vers lui il sort du sac magique la tête
de la Méduse la brandit , à cette vue tous les convives sont pétrifiés.
Apprenant que leur tyran est mort les habitants de l’île offre le trône à Persée qui le refuse
au profit de Dictys qui a si bien protégé Danaé en accueillant pendant ces longues années.
C’est accompagné d’Andromède et de sa mère que Persée retourne en Argos . Persée est
désireux de faire valoir ses droits au trône de la cité. A l’annonce de son arrivée Acrisios qui
n’a pas oublié la prédiction de l’oracle s’enfuit à Larissa en Thessalie. Un jour de passage
dans cette ville Persée participe à des jeux athlétiques . Au cours de l’épreuve il lance
malencontreusement le disque dans la foule blessant à mort un spectateur , Acrisios. Une fois
encore la prédiction de l’oracle s’est révélée juste . Persée est accablé par le sort que les
Dieux lui ont réservé , il vient en effet de tuer son père. Après réflexion il finit par
comprendre que les Dieux n’avaient pas voulu qu’il oublie qu’Acrisios avait prévu de le faire
disparaître pour toujours lui et sa mère , que ce crime impardonnable ne pouvait rester exempt
de tout châtiment .
Ils s’installèrent tous les trois à Tirynthe. Le couple eut plusieurs enfants dont Electryon le
futur grand père de Héraclès…
Persée fît cadeau de la Méduse à Athéna qui la fixa sur le bouclier de Zeus dont elle était
la gardienne ; quant à Pégase il devint le porteur des feux célestes de Zeus. Le destin
exceptionnel de Persée nous a permis de placer toutes les constellations liées à son mythe
dans la même zone du ciel à savoir : Céphée , Cassiopée ; Persée , Andromède , Pégase , et
la Baleine . Pensez- y quand vous regarderez le ciel nocturne d’Automne.
Et surtout ne confondez pas la légende de l’Hydre avec celle de la Baleine.
……..Etoile MIRA …..miniciel Automne….
10 ) Constellation d’ ORION et du SCORPION.
« Arrête de chasser Orion ! prévient Artémis furieuse. Si tu continues tu seras châtié «
Mais pourquoi Artémis le surveille t-elle ainsi sans relâche ?
« Ne vient –t-il pas d’échapper à un horrible destin ! Doit –il lui rappeler son histoire »
Le fils de Poséidon , Orion , était un beau jeune homme de forte stature mais aussi un
excellent chasseur que la déesse Artémis devait en permanence surveiller. Au cours d’un long
séjour sur l’île de Chios il s’était épris de Méropée la fille d’Oinopion . Le roi de l’Île ,
Oinopion lui avait en effet demandé de la débarrasser de tous les animaux sauvages qui y
pullulaient et qui empoisonnaient la vie des habitants .Il s’était acquitté avec brio de cette
tâche grâce à l’aide de Artémis. En remerciement le roi lui avait promis la main de sa fille ,
mais chaque jour le mariage était remis à plus tard sans raison évidente.
Un jour excédé par tant de désinvolture à son égard Orion s’enivra au cours d’un banquet
et sous l’emprise du vin il tenta d’abuser de Méropée. Le roi en colère en appela à Dionysos
pour punir le coupable . Aussitôt le Dieu de la vigne et du vin plongea Orion dans un profond
sommeil et l’isola sur une plage de l’île.
Oinopion était une personne très rancunière , il n’eut de cesse que de retrouver Orion.
Après l’avoir cherché il finir par le trouver allongé sur cette plage , endormi et il en profita
pour lui crever les yeux. Et voila Orion ce colosse capable comme Poséidon de marcher sur
les eaux aussi démuni qu’un nourrisson ! Orion devenu aveugle se sent perdu , désemparé .
Mélancolique il se souvient de son enfance lorsqu’il rendait visite à Héphaïstos caché dans
sa grotte au plus profond de la terre . Sa mère Héra furieuse de son infirmité car il était né les
jambes tordues , l’avait jeté dès sa naissance dans la mer .Les Néreides l’avaient recueilli sur
ordre de Zeus son père pour l’élever et en prendre soin. Seul Héphaistos , infirme comme lui
pourra comprendre sa douleur depuis qu’il est devenu aveugle. Pour le retrouver Orion
s’enfonçe sous les eaux. Epuisé après ce long voyage Orion arrive enfin au domaine
d’Héphaistos le maître du feu et du travail des métaux.
« tu guériras lui affirme Héphaistos . Pars avec Cédalion l’ ami qui m’a tout appris. Porte
le sur tes épaule et pars vers l’est jusqu’en Orient « .
Orion hisse le vieil homme sur ses épaules et se met en route pour un long voyage dont
seuls les Dieux connaissent le terme, Cédalion servant de guide. Un soir alors qu’ils atteignent
une plage Cédalion demande à être déposé à terre .
« C’est ici que ma mission s’achève , à cet endroit loin à l’est se lève le soleil et sa lumière
guérit de nombreux maux . Peut être que les Dieux auront pitié de toi « !
Sans un mot le vieil homme fait demi tour et s’en retourne au pays d’Héphaistos .
Orion passe une nuit épouvantable et lorsque la sœur d’Hélios la déesse Aurore se lève le
matin suivant caressant de rose le ciel d’orient elle voit le beau jeune homme étendu sur la
plage. Emue par sa stature , par ses yeux sans vie elle pose les pâles rayons du soleil levant
sur le visage tourmenté , l’effleure de sa main avec une infinie tendresse et regagne le
firmament . Plus tard lorsque le soleil darde ses premiers feux sur Terre , Orion s’éveille , se
redresse , ses yeux s’ouvrent à nouveau à la lumière du jour. Miracle il est guéri , il voit de
nouveau, comme avant , avant qu’il ne rencontre Méropée. La malédiction divine qui le
frappait vient de s’éteindre.
Tout à sa joie le jeune homme reprend la route qui le conduit vers son pays. Il veut
rattraper le temps perdu , revivre , chasser . A peine arrivé chez lui il s’empare de son arc de
ses flèches et sans souci de la quantité de gibier , de l’ âge des animaux , de la saison , il
chasse , il tue sans discernement . Artémis est excédée par ce carnage . Elle prend la décision
de descendre sur terre pour arrêter l’hécatombe .
…… » Arrête de chasser le prévient Artémis , si tu continues tu seras châtié . La chasse n’est
pas un acte sauvage «
La déesse est furieuse , Orion ne l’écoute pas , le jeune héros se croit au dessus des lois
établies par les Dieux. Sa mésaventure avec Oinopion ne lui a donc pas servi de leçon !
« Lâche tes flèches ! ordonne –t-elle
« Non ! répond Orion qui s’apprête à tuer un jeune faon.
C’en est trop . Excédée Artémis fait sortir de terre un animal que personne n’a à ce jour
encore vu sur Terre . Il s’agit d’un scorpion. Son dard perce le pied d’Orion qui s’écroule
empoisonné par le venin.
Pour récompenser l’insecte instrument des Dieux Artémis plaça le Scorpion dans le ciel
sous la forme d’une constellation Orion également mais il fut condamné à être éternellement
poursuivi par son ennemi. A la constellation propre au héros l’imagination des astronomes lui
a ajouté un ceinturon et un arc.
Prés de lui pour l’éternité la Constellation du GRAND CHIEN symbolisant le Chien , son
compagnon montant la garde . Cette petite constellation contient SIRIUS l’étoile la plus
brillante du ciel ( austral et boréal ).
Il y a 5000 ans chez les Egyptiens le début de l’année en cours était marqué par la
coïncidence entre les levers simultanés de Sirius et du soleil d’une part et le début des crues
du Nil d’autre part . Quand Sirius et le Soleil se couchent et se lèvent en même temps c’est
l’époque de la canicule du latin (canicula petite chienne nom familier que lui donnaient les
Romains ) la période la plus chaude de l’année .
En dessous de la constellation d’Orion on remarque la présence de la constellation du
LIEVRE , animal qu’Orion aimait chasser et qu’avec générosité Hermès plaça à distance
raisonnable de l’arc du chasseur .
………..Amas ouvert d’Orion…..M42……..
Quant aux PLEIADES filles du Titan Atlas qu’Orion poursuivait en vain pour leur beauté il
n’y renonça jamais. Zeus pour en finir et pris de pitié fixa les sept filles dans le ciel à l’écart
du jeune homme sous la forme d’un amas bien connu.
En fait Zeus avait voulu protéger ses arrières. Une nuit profitant du sommeil des autres
Dieux , Zeus visita cet endroit du ciel et trouva Maïa , la plus jeune des sept Pléiades et la
trouva fort délicieuse . Des fruits de cette rencontre naquit un Dieu et il fallut 4 jours à la
jeune mère pour enfanter Hermès , le messager de Zeus , protecteur des voyageurs , dieu de
l’éloquence.
Les HYADES étaient les filles du Titan Atlas , demi-sœurs des Pléiades. On les appelaient
les pluvieuses car elle forment un groupe d’étoiles dont l’apparition et la disparition en Mai et
en Novembre coïncident avec des phases de pluie. Au nombre de six Zeus leur confia
Dionysos l’enfant qu’il avait conçu avec la princesse Sémélé et qu’il fallait protéger de la
jalousie d’Héra . En récompense des bons soins prodigués il les plaça toutes au ciel parmi les
étoiles sous la forme d’un amas.
11) LA CONSTELLATION du TAUREAU .
…… Non loin de la plage où Europe et ses amies flânent se trouve un pâturage réservé au
troupeau d’Agénor , Roi de la ville de Tyr en Phénicie le Liban actuel . Tout comme sa
mère Téléphassa , Europe est d’une grande beauté.

T12 ) LE TAUREAU et EUROPE
Ce jour là , Zeus que la douceur de l’air a poussé à quitter l’Olympe , observe la plage et
remarque la jeune fille. Comme à son habitude ne pouvant résister à la tentation de séduire
tant la jeune fille est belle il décide de se métamorphoser en un magnifique taureau blanc . Et
c’est ainsi qu’il se retrouve au milieu du troupeau.
« Oh comme tu es beau s’extasie Europe s’approchant de l’animal . Comme ta couleur est
étrange « .
Il est vrai que les autres taureaux du troupeau sont d’une robe brune et paraissent plus
agressifs que ce taureau blanc si doux aux formes si harmonieuses.
« Tes cornes sont splendides et ressemblent à des croissants de lune « murmure Europe
tout en flattant l’animal qui s’allonge à ses pieds. Conquise elle enfourche le taureau.
Europe à peine installée le taureau s’élance d’un bond puissant vers la mer , quitte la plage
, pénètre dans l’eau de la mer et déjà l’écume gicle sous ses sabots. Effrayée Europe se met à
crier , réclame de l’aide car elle ne veut pas quitter sa famille ,ses amis ,sa ville de Tyr ?
Europe se pose une multitude de questions ; où se dirige ce taureau ? qui est-il ? Europe vient
de comprendre que son destin est en train de basculer. L’étrange équipage arrive enfin à
destination , en Crête près d’une source à Gortyne.
« Comme ce pays est beau . Est-ce là que je vais vivre désormais demande Europe .
« Oui et avec moi répond Zeus qui apparaît devant elle en majesté ! De leurs amours
naîtront trois garçons , Minos , Sarpédon et Rhadamanthe.
Ce n’est pas le hasard qui a dirigé le Taureau vers la Crète . On se souvient que Rhéa la
mère de Zeus avait caché son fils Zeus sur cette île afin qu’il échappe à la folie de Cronos.
Pour avoir été pendant quelque temps l’enveloppe du plus grand des dieux et l’artisan
d’un rapt divin le Taureau fut admis dans le ciel pour l’éternité sous la forme de la
Constellation du Taureau où nous pouvons l’admirer pendant les longues nuits de l’Hiver.
Les trois fils , fruits de cette union sont devenus célèbres : Minos roi légendaire de Crète
et Rhadamanthe devinrent après leur mort juge des Enfers , le troisième Sarpédon est l’ancêtre
des Lyciens. Magnanime et afin de sauver l’honneur d’Europe , Zeus maria la jeune femme
au roi de Crète , le bienveillant Astérion qui n’ayant pas d’enfants eut l’honneur d’ adopter
ces demi-dieux.
Zeus offrit à Europe trois présents en souvenir de son aventure : Talos un guerrier de
bronze dont la redoutable force lui permettra de protéger la Crète contre les envahisseurs , un
chien de chasse auquel aucune proie ne pouvait échapper enfin un épieu infaillible touchant
systématiquement sa cible.
…….Bien entendu le père d’Europe est furieux de l’enlèvement de sa fille et il envoie ses
trois fils Cadmos , Phénix , Cillix et leur mère à sa recherche. C’est en vain qu’ils vont ,
chacun de leur côté la chercher , et lorsqu’ils comprirent qu’ils ne la reverrait jamais, que les
Dieux étaient intervenus ils fondèrent des ville dans les lieux où ils s’étaient arrêtés : Cilix en
Cilicie , Phoenix en Phénicie , Cadmos en Béotie ( pays de la Génisse ) où il fonda la ville de
Thèbes.
………miniciel Hiver …..M1 puis les Pleiades M45…..
12 ) LA CONSTELLATION du CYGNE .
Ce matin là sur l’Olympe Zeus broie du noir. Aphrodite qui le croise l’apostrophe :
« Serais tu malade « ?
« Non « marmonne Zeus en guise de réponse .
« Alors murmure sa sœur je suis sure il s’agit d’une femme qui résiste à tes avances. »
Zeus s’assurant qu’Héra n’est pas dans les parages à l’espionner avoue à sa sœur qu’il
cherche à séduire Léda , l’épouse de Tyndare , roi de Sparte et dont la beauté est reconnue de
tous.
« Tu n’as en effet aucune chance ; Elle est très fidèle et son mari n’est pas général
comme le malheureux Amphityon que tu as su si bien berné . Il est toujours près d’elle «
conclut Aphrodite. Quelques instants plus tard elle explique à Zeus qu’elle va pouvoir peut
être l’aider dans sa conquête. Et les voila tous les deux en grand conciliabule. La déesse de
l’Amour propose à Zeus de le transformer en cygne l’un de ses oiseaux préférés.
« tu devras te poser au milieu d’un des parcs qui embellissent la ville et te faire
remarquer de la belle Léda. « .
Transformé en un magnifique cygne blanc Aphrodite accompagne Zeus au bord de
l’Olympe. Nul doute que Léda va être séduite. L’oiseau resplendissant plane d’un vol
majestueux jusqu’à Sparte et apercevant Léda dans le parc du palais il se pose à quelques pas
d’elle.
« comme tu es beau , tu n’es vraiment pas sauvage , que viens tu faire loin des étangs
tranquilles « demande Léda au cygne . Zeus impatient , agacé par tant de questions saute sur
les genoux de la reine . Etonnée par tant de familiarité Léda le repousse d’une tape sur la tête.
« retourne vers les étendues sauvages que tu n’aurais jamais du quitter « conseille Léda
agacée par tant de familiarité .
Furieux Zeus qui s’est montré trop pressé remonte vers l’Olympe en maudissant sa femme
légitime Héra qui le force à perpétuellement se cacher , à recourir à tous ces stratagèmes
stupides pour séduire les autres femmes. Aphrodite mise au courant de l’échec revient vers lui
quelques jours plus tard avec une nouvelle idée :
« Nous allons faire croire à Léda que tu cours un grand danger , qu’un oiseau de proie ,
un prédateur te poursuit , un aigle par exemple et cet aigle ce sera moi «
Et voila la déesse transformée en un splendide rapace de couleur fauve , au regard perçant ,
Zeus retrouvant la même apparence à nouveau sous la forme d’un cygne. Le stratagème est
prêt , le couple formé par le cygne et l’aigle quitte l’Olympe puis survole le palais royal ,
l’aigle feignant d’attaquer le cygne .
« Que se passe – t-il « s’exclame le reine qui levant la tête aperçoit le bel oiseau aux
prises avec le rapace. Devant l’imminence de l’attaque elle appelle le cygne et réussit à mettre
en fuite l’aigle menaçant. Le cygne profitant se réfugie dans les bras de Léda , palpitant ,
tremblant de frayeur.
« Viens s’apitoie Léda que je t’apaise « !
Docile le cygne se laisse caresser et tandis que Léda s’allonge sur l’herbe du parc elle le
presse contre son cœur. Bercée par les paroles qu’elle murmure à l’oiseau , alanguie par le
soleil elle finit par s’assoupir . Profitant de son sommeil Zeus la couvre et l’étreint .L’acte
accompli, ouvrant ses ailes il rejoint le Mont Olympe satisfait , grâce à sa sœur , d’être
parvenu à ses fins.
De cette union Léda accouchera de deux œufs , le premier d’où naîtront les enfants de
Zeus , Hélène à l’origine de la guerre de Troie et Pollux ; le deuxième d’où naîtront les
enfants de Tyndare , des mortels , Clytemnestre et Castor.
Pour remercier le Cygne de sa participation amoureuse Zeus le fixa au ciel sous la forme
d’une constellation qui appartient au triangle de l’été.
13 ) CONSTELLATION des GEMEAUX .
Revenons sur ces quatre naissances constituées de deux paires de jumeaux ; d’un coté
deux immortels Hélène et Pollux enfants de Zeus ; de l’autre Clytemnestre et Castor deux
mortels enfant de Tyndare roi de Sparte.
T13 ) CASTOR et POLLUX .
Les femmes d’abord : l’enlèvement d’Hélène va constituer le point de départ de la Guerre
de TROIE , quant à Clytemnestre elle épousera Agamemnon , chef des armées grecques qui
vont se battre à Troie. Ils auront trois enfants : un fils Oreste deux filles Iphigénie et Electre.
……La grande flotte grecque de 1000 navires est prête mais elle doit attendre un temps plus
clément pour prendre le large, vers Troie car Artémis est irritée. Rancunière c’est elle qui
a fait souffler pendant des jours et des jours des vents contraires qui ont empêché l’armée
d’appareiller. Pour l’apaiser , obtenir ses faveurs et s’assurer une traversée tranquille vers
Troie le devin Calchas a ordonné qu’ Agamemnon offre en sacrifice à la déesse sa fille
Iphigénie.
Cette guerre durera de longues années.
De retour après sa victoire sur les Troyens Agamemnon est assassiné .N’ayant jamais
pardonné à son mari le sacrifice de leur fille Iphigénie la reine s’est vengée aidée par son
amant Egisthe. La malédiction des Dieux va s’acharner sur cette famille royale . Peu de
temps après ce sera au tour d’Oreste d’agir Il vengera son père en tuant sa mère.
Voyons maintenant en résumé la destinée que les Dieux ont réservé aux hommes .
Castor ( le mortel ) est un bon guerrier , très rapide à la course ; Pollux (l’immortel ) est un
pugiliste émérite , doué d’une grande force , domptant les chevaux. Les exploits des
deux Dioscures , jumeaux inséparables liés par un amour sans borne commencent par
l’enlèvement de leur sœur Hélène par Thésée . Après bien des péripéties ils la récupèrent
dans la forteresse d’Aphidna où elle est gardée par Oethra la mère de Thésée.
Ils se trouvent aux cotés de Jason parmi les Argonautes dans la fameuse expédition qui
permettra de rapporter la Toison d’Or au roi Pélias. Ils profitent de ce périple pour fonder la
ville de Dioscurias en Colchide.
Un jour ils sont conviés aux fiançailles de Phoebé et Télaïre les filles de leur oncle. En les
voyant ils tombent amoureux des deux jeunes filles oubliant qu’elles sont promises à Lyncée
et Idas princes de Messénie. Ils rentrent à Sparte en leur compagnie et s’attirent la haine
farouche des deux promis. Décidés à se venger Lyncée et Idas tendent un guet -apens aux
deux jumeaux. Au cours du combat qui suit Idas frappe mortellement Castor tandis que
Pollux neutralise Lyncée . Quand Zeus venu aidé son fils foudroie Idas il est déjà trop tard
Castor agonise . Fou de chagrin Pollux implore son père pour que son frère , simple mortel ,
échappe aux affres des enfers alors que lui immortel est destiné à séjourner sur l’Olympe.
Malheureusement même Zeus, le roi des Dieux , ne peut modifier les codes . Il accéde en
partie aux suppliques de Pollux et accorde l’immortalité aux jumeaux mais à tour de rôle , un
jour sur deux. Emu par cet amour fraternel Zeus a symbolisé jusque dans le ciel la force de la
gémellité en plaçant les jumeaux sous la forme de la Constellation des Gémeaux et en
baptisant les étoiles les plus brillantes du nom de Castor et Pollux.
14 ) CONSTELLATION de L’AIGLE .
Avec la LYRE , L’ AIGLE et le CYGNE constituent le triangle de l’été . Aucune légende
particulière n’est rattachée à celle de la LYRE. Quoiqu’il en soit la Lyre est l’instrument de
musique des Dieux qu’Hermès inventa. Pour y parvenir il sacrifia deux vaches d’un troupeau
sacré appartenant à Apollon. Il se servit de leurs boyaux pour en faire trois cordes qu’il tendit
au dessus de la carapace d’une tortue. Une fois accordé il fit cadeau de l’instrument à Apollon
, Dieu de la lumière afin qu’il puisse charmer les Dieux.
Une autre légende prétend que l’on peut observer trois oiseaux dans le triangle , c’est-à-dire
l’Aigle , le Cygne et l’Oiseau Lyre . Ils sont ainsi rassemblés car dans cette position Héraclès
ne peut que manquer les trois cibles Zeus ayant positionné la CONSTELLATION de la
FLECHE , à dessein , dans une mauvaise direction.
Voir Miniciel Juillet au Sud pour montrer la Flèche et le Triangle Eté.
…………………… ;;M57 Nébuleuse de la Lyre ……
…… La nuit est tombée sur le mont Olympe et comme tous les soirs les Dieux olympiens
cad les enfants de Cronos ( un Titan )et Rhéa ( une Titanide ) boivent une coupe de Nectar
boisson des Dieux qui confère l’immortalité.
« Quelque chose te tracasse « demande Hadès à Zeus ? Mais comment son frère aîné
pourrait-il comprendre les soucis qui assaillent le roi des Dieux !
Que de choses ont changé depuis l’époque de leurs grands-parents ! En ce temps il n’y
avait que Gaïa la Terre mère de tout ce qui constitue le monde des humains et Ouranos le ciel.
A cette époque reculée Ouranos refusant de laisser à ses enfants la joie de voir le jour les
avaient refoulés dans les entrailles ténébreuses de leur mère. Cronos endura cette punition
en compagnie de ses cinq frères les Titans et ses six sœurs les Titanides , les Cyclopes
forgeurs de la foudre et les Hécatonchires pendant de longues années.
Gaîa lasse du sort injuste qu’Ouranos faisait subir à leurs enfants fabriqua en cachette une
faucille et exhorta ses enfants à s’en servir contre leur père. Seul Cronos répondit à son attente
et châtra son père. Avec le sang qui jaillit de la blessure Gaïa fut fécondée une seconde fois et
donna naissance à ne nouveaux monstres les Géants êtres difformes , les trois Erinyes des
Furies hideuses. Quant aux organes sexuels d’Ouranos que Cronos jeta à la mer , de l’écume
produite naquit Aphrodite.
Et l’histoire va se répéter. Cronos marié à Rhéa , sa sœur , une Titanide, décida à son tour
d’éliminer tous ses enfants afin de ne pas subir le sort que lui-même avait infligé à son père. A
chaque naissance il avala le nouveau-né. L’évènement se reproduisit cinq fois. Ces cinq
disparitions plongèrent Rhéa dans une grande tristesse si bien qu’à la veille d’accoucher de
son sixième enfant elle décida de le sauver. Elle présenta à Cronos une pierre qu’il avala sans
se rendre compte de la supercherie. Il s’agissait de Zeus que Rhéa envoya immédiatement en
Crète où il fut élevé à l’écart des Dieux , en toute tranquillité , protégé par les nymphes et la
chèvre Amalthé.
Devenu un adulte Rhéa revint en Crète chercher Zeus , lui dévoila le secret de sa naissance
et lui fixa le but de ses futures missions , il était destiné à gouverner, à devenir le roi des
Dieux . Bien plus intelligent et rusé que son père il s’allia avec les Géants pour récupérer le
pouvoir et attaqua avec succès les Titans. Puis aidé par Métis il fit recracher par son père ses
cinq frères et sœurs tous des immortels. La fratrie reconstituée lui devant son existence , aussi
décidèrent – ils de le laisser gouverner à leur place.
…… Zeus ne veut pas affoler son frère Hadès . Il sait depuis quelques jours seulement que
les Géants qui l’ont aidé à vaincre Cronos réclament plus de pouvoir. A l’heure présente Zeus
ignore que les Géants ont démoli les Monts Pélion et Ossa en Thessalie pour les empiler afin
d’atteindre le sommet du Mont Olympe.
Soudainement dans le silence de la nuit , le cri strident d’un rapace réveille les Dieux
endormis , c’est l’Aigle de Zeus . Stupeur ! Les Géants ont pénétré dans l’Olympe et
gravissent les pentes du mont , déjà ils menacent de leurs javelines étincelantes les Dieux
stupéfaits.
« nous ne pourrons pas lutter , ils sont trop nombreux « se lamentent Hadès et Poséidon.
La situation est dramatique . L’ordre du monde menace de s’écrouler sous les coups de
boutoir des ces brutes sans scrupules ?
« De nouveau c’est à moi d’agir , mes frères et sœurs sont incapables de prendre une
décision « pense Zeus. Avec sang froid il attend le moment propice pour agir. Dès que la
horde des Géants atteint l’entrée de l’Olympe et s’apprête à déferler Zeus tend son bras vers
le ciel, ouvre sa main. Aussitôt un éclair fulgurant en jaillit qui déchire le ciel et anéantit la
troupe des Géants. L’édifice des rochers qu’ils avaient assemblé s’écroule et le silence revient
sur le Mont Olympe. Il était temps. Les Dieux , les hommes viennent d’être sauvés du chaos
où les auraient entraîné les Géants
S’adressant à l’Aigle Zeus l’ayant pris sur son bras lui murmure :
« sans ta vigilence , sans ta fidèle présence à mes cotés les Géants seraient à cette heure les
maîtres du monde . En récompense je veux que tu brilles pour toujours au firmament « . !
C’est ainsi qu’est née la Constellation de l’Aigle.
15 ) CONSTELLATION du CAPRICORNE.

…..C’était il y a bien longtemps , en Egypte du temps des dynasties hellénistes. Une foule
distinguée se presse à la réunion donnée en l’honneur des dieux grecs par l’intendant de la
région dans sa somptueuse demeure située au bord de la mer.
Dionysos est de la partie il vient de montrer ses talents de musicien avec sa lyre. Artémis
est aussi présente avec son arc et ses flèches imparables. Plus réservé Héphaïstos s’est adossé
à un palmier , son allure est inhabituelle , ses vêtements pour une fois cachent sa claudication
et ses jambes disloquées. Sa mère Héra humiliée par le corps de son enfant avec cette
infirmité observable dès sa naissance a précipité son fils du Mt Olympe sur la Terre lui brisant
les jambes. On imagine le résultat . Arès Dieu de la Guerre garde son visage habituel ,
renfermé tandis qu’Hermès fin et gracieux est venu avec son fils Pan. Etrange destin que celui
de pan. A la vue de ce fils si étrange sa mère Dryops le renia dès sa naissance n’ayant pu
supporter son aspect surprenant moitié homme , moitié bouc . Le Dieu Hermès , son père,
pris de pitié enveloppa le nouveau –né dans une peau de lièvre et l’installa dans l’Olympe
provoquant la curiosité des Dieux qui finirent par adopter l’enfant ,le baptisant du nom de Pan
qui en grec signifie « tout , qui plaît à tous « . Plus tard il deviendra le Dieu des bergers et des
troupeaux.
Pour remercier le lièvre de son rôle Zeus lui réserva une place au ciel sous la forme d’une
constellation celle du LIEVRE non loin d’Orion.
………. Dans le jour finissant la soirée se poursuit quand soudain un hurlement fige d’effroi
tous les invités.
« Typhon arrive « lance Arès de sa voix puissante . « il faut fuir «
Le géant Typhon un des derniers avatars de Gaïa sur terre vient de surgir à l’horizon. Sa
tête heurte la voûte du ciel , chacun de ses bras touche soit l’est soit l’ouest et il est
particulièrement dangereux tant sa haine à l’égard des Dieux est tenace et profonde .
Aujourd’hui il tient enfin sa revanche tous les Olympiens sont à sa merci réunis dans
cette demeure somptueuse si prés de la mer, à la portée de ses bras !
Hermès le premier réagit et encouragent ses frères à changer d’aspect .
« Typhon ne vous fera aucun mal si il vous confond avec des animaux « . Aussitôt
Artémis se transforme en une chatte élégante , Apollon en un milan noir au superbe plumage ,
Arès en un fier requin, Héphaîstos en un puissant bœuf. Dionysos se métamorphose en bouc.
Pan est le seul qui n’a pas réagi !
Hermès qui s’est envolé grâce à ses sandales ailées lui enjoint de le faire au plus vite mais
Pan semble fasciné par l’arrivée du monstre marin qui déjà le fixe les yeux injectés de sang.
« Dépêche toi « hurle Hermès son père qui vient juste de se transformer en ibis .
Pan détourne la tête . Puisqu’il a toujours été un personnage ambigu jouissant d’une
double personnalité il veut la conserver même après sa métamorphose : au dessous de la
ceinture il sera poisson au dessus il conservera l’apparence du bouc.
Il était temps , ainsi métamorphosé il plonge dans la mer démontée .Pan et tous les Dieux
viennent d’échapper à la terrible vengeance de Typhon.
Quant à Zeus qui a observé la scène depuis l’Olympe il est soulagé malgré la crainte
qu’il a éprouvé de voir les Dieux mais surtout Pan se faire dévorer par Typhon. Et parce que
le subterfuge du fils d’Hermès plut à Zeus il plaça cet animal étrange le CAPRICORNE
,moitié bouc moitié poisson avec des cornes sur le front parmi les constellations du ciel .
16) CONSTELLATION DU DAUPHIN .

…….Poséidon ressemble à la mer dont il est le Dieu ,soit calme , soit déchaîné . Il n’est pas
sociable et passe le plus clair de son temps à parcourir les grands espaces marins avec son ami
le Dauphin. Un soir cependant il accepte de se rendre à une soirée organisée pour lui dans l’île
de Naxos et comme à son habitude il ne prend pas la peine de soigner sa mise ; il s’y rend
dans une tenue négligée, sa tignasse couverte d’algues , vêtements trempés , son trident à la
main.
Quelle surprise pour lui de découvrir durant le spectacle qu’on lui présente , un ballet
dansé par les Néréides , les nymphes de la mer , ses nymphes personnelles qu’il pensait si
bien connaître. Dans cette ambiance feutrée , loin de son palais Poséidon oublie tous ses
soucis et trouve les Néréides toutes ravissantes mais l’une au teint de nacre attire son regard.
« Comment se prénomme cette beauté « demande le Dieu à son ami le Dauphin qui l’a
accompagné à cette soirée ?
« Amphitrite , elle est ici avec ses sœurs « répond le Dauphin.
Poséidon , un peu rustre , ne sait comment déclarer sa flamme à la Nymphe , comment il
doit l’aborder au milieu de cette assemblée. Par chance elle vient de s’éloigner du groupe,
s’isolant pour partir se désaltérer. Dans un état second Poséidon s’approche d’elle , il perd
tous ses moyens et se met à lui bredouiller des phrases incompréhensibles tant il est ému.
Surprise , effrayée la nymphe esquisse un mouvement de recul et s’écrie
« Qui est donc cet individu maladroit si mal habillé et si laid ? «
Pour la première fois de sa vie le Dieu de la Mer d’habitude si puissant si sur de lui est
honteux de son physique , de son allure . Parce qu’il disposait du pouvoir de marcher sur l’eau
, de faire jaillir des sources il a cru qu’il pouvait épater son entourage , se présenter la tête
couverte de roseaux , la peau tannée , la barbe couverte d’écume et se faire accepter de tous.
La réflexion de la Nymphe l’a anéanti . Hébété il quitte l’assemblée et regagne son palais
perdu au fond des océans. Pendant des jours il reste enfermé refusant tout contact avec
l’extérieur , il renvoie même son meilleur ami le dauphin.
Sans doute las de rester seul Poséidon consent enfin à s’expliquer et entre deux soupirs il
confie au Dauphin qu’il aime éperdument Amphitrite , qu’un seul regard a suffi !
« Tout peut s’arranger répond l’animal , je vais lui rendre visite et tout lui expliquer « ..
Et c’est ainsi que le Dauphin partit à la recherche de la nymphe . Que lui raconta –t-il pour
la rallier si vite à sa cause , pour convaincre Amphitrite d’accepter une nouvelle rencontre
avec Poséidon ! Quoiqu’il en soit c’est un Dieu transformé , tout en beauté qui se présente à
Amphitrite au rendez vous organisé par le Dauphin.
La nymphe est immédiatement conquise , elle perçoit dans les yeux de Poséidon de la
générosité , tout l’amour sincère qu’il lui porte . Très vite ils décident de se marier avec le
Dauphin comme témoin. Les Noces sont somptueuses Mais alors que le couple reçoit de
nombreux cadeaux et les félicitations de tous les invités Poséidon se tourne vers le Dauphins:
« C’est grâce à ton amitié précieuse , à tes conseils que je peux partager ma vie avec la
plus belle des nymphes. Sois en remercié , désormais tu auras ta place parmi les astres du ciel
et les hommes ne t’oublieront jamais. « .
C’est grâce au service rendu au Dieu de la Mer que le DAUPHIN réside à jamais dans le
ciel sous la forme d’une constellation. A VOS JUMELLES.
Profitons en pour faire un état des lieux chez les Nymphes. Ce ne sont pas toujours des
filles de Zeus . En général elles vivent dans des grottes , participent à la vie des Divinités , ne
sont pas immortelles mais atteignent des âges très respectables.
– Les Méliades les plus anciennes sont nées des gouttes du sang de la plaie de Cronos lorsqu’il
fut mutilé. Elles vivent dans les frênes ce bois dont on fait les lances.
– Les Naïades habitent les sources et les cours d’eau. Elles ont des talents de guérisseuses
mais elles peuvent aussi transmettre les maladies .
– Les Oréades sont les nymphes des montagnes , les Alséides celles des bois.
– Les Océanides sont les nymphes de l’Océan déchaîné , fille du Titan Océan et de la Titanide
Thétys.
– Enfin les cinquante Néréides dont fait partie Amphitrite. Filles de Nérée , le vieil homme de
la mer et de Doris fille du Titan Océan ce sont les Nymphes de la mer calme et des vagues.
Amphitrite donna la vie à Triton . Son travail consistait à annoncer la présence de Poséidon
en soufflant dans une conque.
17 ) CONSTELLATION DU CORBEAU.
CONSTELLATION de la COUPE , du SERPENTAIRE , du SERPENT , du
CENTAURE .
Pour repérer le Corbeau il faut chercher l’Hydre la plus longue constellation du ciel car
c’est sur son dos que se perche le corbeau , devant une coupe. Il ne s’agit pas d’une fable .
Soit mais alors par quel tour du destin en sommes nous arrivés là ?
………Miniciel Avril ……
…….« J’ai besoin d’eau demande Apollon à son corbeau , peux -tu aller m’en chercher « ?
Le Dieu détourne la tête . Il ne peut pas s’habituer à voir son fidèle animal vêtu de noir ! Il
y a longtemps son corbeau était blanc , comme une colombe .Apollon l’avait choisi comme
messager , oiseau sacré qui l’informait de tout ce qui arrivait sur terre.
A cette époque bien lointaine Apollon était tombé amoureux d’une jeune fille de Thessalie
Coronis qui semblait s’être attachée à lui. Quelle femme d’ailleurs n’aurait pas été fière
d’avoir été remarquée par un Dieu , d’avoir reçu ses faveurs ! Apollon était le fils de Zeus et
de la mortelle Léto. D’une grande beauté il excellait dans de nombreux domaines : archer ,
oracle , médecin , musicien et virtuose grâce à sa lyre .
Un jour pendant qu’il méditait à Delphes là où réside le célèbre oracle ,son oiseau blanc
était arrivé à tire d’aile .
« Il s’agit de Coronis. Je l’ai vue , elle en aime un autre que toi , Ischys fils d’Elatos , un
mortel « ! A peine a -t-il parlé que le corbeau regrette son empressement. La colère , la
jalousie défigurent le visage d’Apollon. Sans un mot il se rend en Thessalie n’ayant cure des
cris du corbeau qui cherche à le calmer. Arrivé chez Phlégyas , le père de sa bien aimée il y
trouve Artémis . Il est déjà trop tard la déesse vient de venger l’honneur de son frère ; en effet
tous les deux sont les enfants de Zeus et de la mortelle Léto.
Artémis a décoché une flèche sur Coronis la blessant mortellement . Malgré l’affront qu’il
a subi Apollon est fou de douleur , il ne sait comment libérer son chagrin. Il se tourne alors
vers l’oiseau rendu injustement coupable de l’assassinat de Coronis :
« Maudit corbeau tu es donc incapable de te taire , de faire preuve de discernement . Tu ne
m’apportes que des mauvaises nouvelles. Tu n’es plus digne de faire partie de la famille des
oiseaux au plumage blanc. Et d’un geste il change la couleur du plumage du blanc au noir .
…….Si Apollon a soif il éprouve toujours beaucoup de regrets en évoquant ces moments
douloureux , le Corbeau n’a fait que son devoir en l’informant de son infortune , de plus
Coronis allait lui donner un fils qu’il a heureusement sauvé de justesse de la mort .
« Va me chercher de l’eau « répète Apollon à son oiseau. Sans se presser le corbeau
quitte l’Olympe en sifflotant , exactement comme le ferait le merle , noir comme lui, la coupe
que le Dieu désire voir remplie dans son bec. Chemin faisant, contemplant le paysage il
découvre un verger plein de figuiers . Le corbeau raffole des figues mais celles-ci sont encore
vertes. Aussi décide-t-il de s’installer et d’attendre quelque temps pour quelles deviennent
bien mures et juteuses. Ce ne sera l’affaire que de quelques semaines ! Quant à Apollon il
peut sur l’Olympe se procurer facilement de l’eau ; et il peut attendre car il a été
particulièrement injuste avec l’oiseau messager.
Le corbeau attend les grosses chaleurs de l’été et se gave de figues fraîches .Repu ,
constatant qu’il n’y a plus aucun fruit sur les branches des figuiers il s’en retourne vers
l’Olympe en ayant pris soin de remplir la coupe . Son maître le voyant revenir avec tant de
retard s’emporte . La colère du Dieu décuple quand il découvre sur le poitrail de l’animal des
reste de figues .
« Quand ton travail est difficile , exige du tact , de la diplomatie tu t’empresses sans
réfléchir aux conséquences ; par contre quand il s’agit d’une mission facile tu t’attardes sans
raison et tu désobéis « lance Apollon excédé.
« Puisque tu aimes tant les fruits tu iras les manger au ciel « . D’un simple geste le Dieu
plaça l’oiseau noir au firmament et pour se moquer de lui une coupe pleine d’eau sous le bec .
La simple colère d’un Dieu a transformé le Corbeau et la Coupe sous la forme de Deux
Constellations.
……….La dépouille de Coronis vient d’être déposée sur le bûcher funéraire . A cette vue
Apollon ressent dans le cœur une immense douleur « je dois sauver notre enfant le fruit de
notre amour pense – t – il « .
Se précipitant sur terre il parvient à arracher du sein maternel leur fils Asclépios , Esculape
pour le confier à Chiron le sage et bon Centaure. A l’école de ce maître il apprit l’art de
guérir , il acquit toutes les connaissances liées aux philtres , aux incantations , aux drogues.
Athéna lui remit une potion spécial tirée du sang de la Gorgone , provenant du coté gauche du
monstre c’était un poison mortel, tiré du coté droit un remède miracle capable de ressusciter
les morts !
Asclépios mit son savoir au service des hommes mais un jour il bouscula
malencontreusement l’ordre du monde en ressuscitant Hippolyte le fils de Thésée . Zeus ne
pouvait accepter cette révolution de l’ordre du monde celui qui sépare les mortels et les
immortels. Il foudroya le malheureux sans toutefois lui ôter la vie . Pour permettre ce miracle
Esculape fut transporté au ciel et fixé sous la forme d’une constellation , le Serpentaire ou
Ophiuchus. Un mortel devenu Dieu par la volonté de Zeus sous la forme d’une constellation !
Quelle fin magnifique. En fait jusque dans la mort Zeus maintint à la portée d’Asclépios les
attributs de sa fonction. C’est ainsi qu’il fut autorisé à garder ses deux fidèles serpents prés de
lui car ses reptiles intervenaient dans les cures qu’il dispensait .
D’autres prétendent qu’Esclépios ne tiendrait qu’un seul serpent dans la main , la tête serait
située à proximité de la Couronne Boréale , la queue finissant dans la voie lactée. Cette
dernière description est contredite par l’image de la Caducée emblème des médecins. Il s’agit
du sceptre d’or qu’Apollon remet à Hermès et autour duquel s’enroule deux serpents et non
un !
Pensez –y lorsque l’été vous observez en direction de l’horizon Sud , la Constellation du
Serpentaire. A votre tour vérifiez si elle sépare bien la constellation du Serpent celle en deux
parties .
………….Miniciel Eté…….bien montrer constellation plus Centre Galactique…..
………Alors que tous les Centaures , monstres mythiques moitié homme moitié cheval sont
des créatures sauvages et cruelles , seules deux d’entre eux Pholos et Chiron sont connus par
leur grande sagesse. C’est pourquoi la plupart des enfants des héros grecs recevaient
l’enseignement de Chiron.
Parmi les Centaures Chiron était le seul qui fût immortel . Blessé accidentellement par
Héraclès , Zeus lui permit de mourir tout en conservant son immortalité sous la forme de la
Constellation du Centaure. C’était une zone du ciel que les Grecs connaissaient bien à cause
de la précession et de l’absence de pollution lumineuse. Il y a 2000 ans on observait le
Centaure dans sa totalité sur le pourtour de la Méditerranée.
18 ) CONSTELLATION du BOUVIER , du PETIT CHIEN , de la VIERGE .

…….Le soleil brille sur l’Attique ce matin-là lorsque Icarios rentre au village. Il cherche
après sa fille Erigone . Au détour d’une ruelle une belle jeune fille apparaît avec une petite
chienne sur ses talons.
« Erigone , ma fille , Dionysos nous fait demain l’honneur de visiter notre village et j’ai
décidé d’organiser en son honneur une réception avec tous nos bergers sur la colline où nous
possédons nos plus grandes bergeries « .
Icarios est excité à l’idée de cette visite mais il finit par remarquer un trouble qui vient
d’attrister le visage de sa fille.
« Oui je sais tu t’inquiètes à cause de la réputation de ce Dieu , on dit que le vin qu’il
offre est responsable de bien des maux . Tu sais que je suis raisonnable , que la proposition
d’un Dieu ne peut se refuser. Et Maira notre chienne sera avec moi donc rien ne peut
m’arriver « .
T14 ) DIONYSOS .
Erigone connaît bien l’histoire tumultueuse du Dieu de la Vigne et du Vin. Dionysos est
le fils de Zeus et de Sémélé elle-même fille de Cadmos et Harmonie. Enceinte du Dieu
Sémélée avait attendu six mois pour lui demander une grande faveur , de se montrer à elle ,
dans toute sa splendeur et avec tous ses attributs. Simple mortelle elle n’avait pu supporter
son éclat et était morte foudroyée. Zeus avait tout juste eu le temps d’arracher le fœtus à la
mère pour le coudre dans sa cuisse et le garder jusqu’au terme de la grossesse à l’abri des
regards de Héra.
C’est pourquoi l’enfant avait reçu pour prénom Dionysos c’est-à-dire deux fois né . Pour
échapper à la colère et aux maléfices d’ Héra , Zeus par précaution transforma son fils en
chevreau et le confia aux Hyades .
Devenu adolescent il avait été contraint de continuellement se cacher pour échapper à la
jalousie maladive d’Héra. Devenu adulte il avait continué à mener un combat semé
d’embûches que son destin de fils d’une mortelle lui imposait. Au terme de ces épreuves les
Dieux de l’Olympe l’avaient enfin reconnu comme le Dieu de la Vigne et du Vin.
…… La veille de la visite Erigone aide son père à installer tables et bancs et discute des
préparatifs avec les femmes des bergers. Mets et fleurs sont disposés pour faire honneur au
Dieu. Tout est prêt pour recevoir Dionysos et son cortège .
Le lendemain matin Erigone observe de sa maison une longue troupe se diriger vers la
montagne . En tête de la longue et bizarre procession on trouve Silène vieillard jovial toujours
saoul assis sur un âne , il est suivi par les Bacchantes prêtresses du Dieu vêtues de peaux de
bêtes et agitant des thyrses longs bâtons de lierre et de rameaux de vigne surmontés d’une
pomme de pin , elles titubent à cause du vin qu’elles ont bu , puis viennent les Satyres
monstres mi- homme mi- bouc et enfin Dionysos à l’allure distinguée , vêtu avec élégance .
Il porte avec lui une outre pleine de vin qu’il compte offrir à Icarios en guise de remerciement
pour son hospitalité.
A la fin de leur visite et du repas passé dans une franche bonne humeur et une excellente
ambiance Dionysos et son équipage quittent les lieux , repus , satisfaits de leur journée
laissant Icarios et ses amis bergers en pleine discussion.
« et si avant de nous séparer nous goûtions un peu de ce breuvage que Dionysos nous a
offert propose Icarios à ses amis. « Oui , Oui « répond l’assemblée à l’unanimité et avec
empressement . Encouragé l’hôte commence à remplir les coupes que chacun des bergers
tend avec un liquide rouge sang et dont nul ne connaît le goût exact ! Les tournées suivent
aux tournées , l’outre se vide . Icarios qui apprécie modérément le vin observe que ses amis
commencent à perdre le contrôle de leurs gestes et leurs paroles. Soudain l’atmosphère de la
soirée change , devient lourde et pénible.
« Icarios crie un berger , que nous as-tu donné à boire , chercherais tu à nous
empoisonner ? «
Il est déjà trop tard , l’ivresse s’est emparée de l’assemblée . Avec cette remarque , l’idée
folle qu’Icarios ait voulu leur mort s’empare de l’esprit embrumé de tous les bergers ivres. Ils
se précipitent titubant qui avec un bâton , qui avec une pierre pour sur le malheureux Icarios
pour l’exécuter. La petite chienne Maira ultime rempart contre leur folie collective tente
vainement de protéger son maître contre les coups jusqu’à ce qu’elle tombe , assommée.
Erigone n’a pas fermé l’œil de la nuit . Anxieuse elle attend le retour de son père. A
l’aube des aboiements se font entendre , Maira la chienne se présente seule sur la pas de la
porte de leur maison , couverte de sang. Un horrible pressentiment envahit la jeune fille.
« il est arrivé quelque chose de grave à mon père « .
Erigone se dirige en courant vers la colline où s’est tenue la veille la réception de
Dionysos. Il n’y a personne , des tables renversées , des coupes cassées sont les seuls témoins
qu’une terrible bagarre a bien eu lieu. Maira aboyant à nouveau entraîne Erigone à l’écart et
se met à gratter la terre meuble au pied d’un arbre. A cet endroit précis ,sur cette colline
qu’ils aimaient tant gît le cadavre d’Icarios.
Désormais seule au monde , désespérée par cette mort injuste la stoïque jeune fille
submergée par le désespoir décide de se pendre pour rejoindre son père dans la mort. Quant à
la fidèle Maira , la courageuse chienne se laissa dépérir au pied de l’arbre maudit.
De là –haut , Zeus qui suit avec indulgence toutes les pérégrinations de Dionysos ,
découvre atterré le triste spectacle de cette famille maintenant réunie dans la mort. Il
convoque Dionysos et lui demande de sévir immédiatement. Sur le champ il obtempére et
frappe de folie toutes les filles de l’Attique.
Quant à Zeus touché par l’amour d’Erigone et de Maira pour Icarios il s’empara du père
et de sa fille , de la chienne pour les placer à jamais dans le ciel :
-Icarios devenant la constellation du Bouvier qui en grec signifie gardien de troupeaux avec
Arcturus l’étoile alpha de cette belle constellation (signifiant le chasseur qui ne perd pas de
vue l’ourse ) ;
– Erigone devenant la constellation de la Vierge ;
– Maira devenant l’étoile Procyon de la constellation du Petit Chien.
……….Amas de la Vierge ……le premier Quasar……..
19 ) CONSTELLATION de la COURONNE BOREALE.
De par sa naissance Dionysos divinité fantasque et originale a du mener un combat
permanent pour imposer sa personnalité parmi les Dieux de l’Olympe. C’est ainsi qu’au
cours d’une de ses errances il croisa la route de Thésée de retour de Crête où il venait de tuer
le Minotaure , un monstre mi-homme mi-taureau , un homme cannibale à tête de taureau. Ce
monstre né des amours contre nature de la reine Pasiphaé épouse de Minos roi de Crète et
d’un taureau cadeau de Poséidon au roi ne mangeait que de la chaire humaine……
Ariane la fille du roi de Minos avait été séduite par Thésée . Pour qu’il puisse ne pas se
perdre et revenir sur ses pas après avoir combattu et vaincu le Minotaure , un monstre qu’il
avait fallu enfermé dans un bâtiment spécial le Labyrinthe spécialement dessiné par
l’architecte Dédale , Ariane lui avait confié une longue bobine de fil. L’ayant déroulé à l’aller
ce fut un jeu d’enfant pour Thésée de retrouver la sortie du labyrinthe.
A VOS JUMELLES.
T15 ) THESEE et le MINOTAURE
Pour la remercier de son aide Thésée avait promis à la jeune fille de l’épouser. Il ne tint pas
parole et abandonna Ariane désespérée sur l’île de Naxos. Par chance Dionysos rencontra la
princesse et en tomba immédiatement amoureux. Quelque temps plus tard il l’épousa et lui
offrit en guise de cadeau de noces un magnifique diadème , forgé par Héphaistos . Quand elle
mourut , Dionysos désespéré récupéra le bijou et en souvenir d’Ariane, de son amour pour
elle il fut autorisé à le placer dans le ciel sous la forme d’une constellation la Couronne
Boréale.

20 ) CONSTELLATION DU BELIER.
C’est un nouveau grand thème mythologique que nous abordons avec la présentation de
cette constellation ; il s’agit de la Conquête de la Toison d’Or par Jason et les Argonautes à
bord de leur navire l’Argos. Nous sommes au début de la légende .
…. . Hellé traverse le palais de son père Athamas Roi de Béotie à la recherche de son frère
Phrixos. Des esclaves vont et viennent dressant des tables en vue d’un banquet très spécial
que la seconde femme du roi , Ino , a prévu d’organiser. Une fête très particulière puisqu’il
s’agit du sacrifice des deux premiers enfants de son mari , ceux qu’il a conçus avec Néphélé
sa première épouse dont il s’est lassé…..
Hellé s’inquiète , elle doit au plus vite retrouver son frère chéri pour lui annoncer la
terrible nouvelle. Comme souvent le jeune garçon est allé dormir dans un coin secret du parc
que tous deux affectionnent. La situation des deux adolescents a bien changé . En effet ils
doivent faire face maintenant à la haine de leur marâtre Ino qui cherche de fait à les éliminer
au profit de ses propres enfants Léarchos et Mélicerte.
Le stratagème compliqué qu’Ino a mis en place est sur le point de réussir. Abusant de son
pouvoir elle a fait , en cachette des hommes du pays , brûler toutes les semences . Les
récoltes de l’année n’ayant pas poussé une terrible famine a ravagé le pays. Prétendant
prendre la situation en considération Ino a envoyé à Delphes un de ses complices pour soit
disant y consulter l’Oracle et trouver une solution agréable aux Dieux . L’envoyé vient de
revenir avec une réponse qu’Ino a préparée à l’avance stipulant que les enfants de Néphélé
doivent être sacrifiés pour conjurer le sort qui frappe le royaume .
Il était temps , Hellé vient de retrouver son frère dans le parc . Le visage baigné de larmes
elle lui explique la situation , la mensongère prédiction de l’Oracle les concernant , le sacrifice
qui se prépare .
« nous allons mourir , ce n’est pas possible balbutie Phrixos atterré.
Ils ne peuvent même pas compter sur Athamas leur père subjugué par sa seconde épouse
afin de rétablir la vérité . Le temps presse car au loin la fumée du bûcher que l’on finit de
préparer pour le sacrifice s’élève dans le ciel.
Soudain un froissement de feuilles fait trembler les arbres qui entourent et cachent les
deux adolescents. Une femme en surgit . Néphélé leur mère vient d’apparaître .
« Ne vous inquiétez pas . Les Dieux n’ont pas l’intention d’autoriser une telle forfaiture.
Ils m’ont fait présent de ce Bélier . Il possède une toison tout entière tissée d’or. Il vous est
destiné. Enfourchez le vite «
Emue elle embrasse ses deux enfants car elle sait qu’elle les voit pour la dernière fois puis
disparaît . Il était temps , une cohorte de serviteurs armés chargés de les capturer s’approche.
Et déjà le Bélier tel un cheval ailé s’élance au galop vers le ciel les enfants sur son dos. Sous
les yeux ébahis des deux adolescents le palais d’Athamas disparaît , la Béotie n’est plus
qu’une tâche et Phrixos comprend que l’animal se dirige vers l’Est. Ils sont sauvés mais si
tristes d’avoir à nouveau perdu leur mère .
Plusieurs heures s’écoulent d’un vol sans histoires. La mer étale son immensité devant eux
quand soudain la pression des mains de Hellé sur le cou du Bélier se relâche, elle s’est
endormie et sans un cri bascule doucement et tombe dans le vide.
« Hellé , Hellé « crie le malheureux Phrixos qui ne peut retenir ses larmes et qui se
retrouve seul sur le dos du Bélier volant.
« Calme toi , elle n’a pas souffert . Les Dieux en sa mémoire baptiseront cet endroit du
nom de Hellespont ( aujourd’hui le Détroit des Dardanelles ) . Phrixos éprouve
trop de chagrin pour réfléchir , il est trop désespéré pour répondre car il est seul , le froid
l’engourdit , l’absence de sa mère puis de sa sœur l’envahit . Aussi ne réalise-t-il pas de suite
que le long périple du Bélier l’a conduit en Colchide ( aujourd’hui pays du sud Caucase situé
sur la côte orientale du Pont Euxin cad la Mer Noire ). Le Bélier a achevé la mission que les
Dieux lui avait confiée et pendant que Phrixos se détend l’animal mythique prend la parole :
« Ma mission sacrée s’achève ici ; va , le roi Aétès attend ta visite , il te donnera sa fille
Chalciopé en mariage. Tu dois continuer à vivre malgré ton chagrin et agir selon le désir des
Dieux. Tu me sacrifieras et offrira ma toison d’Or au roi Aétès. C’est le destin que j’ai
acccepté avec joie . Tu feras tout ce que je t’ai ordonné. » .
T16 ) Les ARGONAUTES et le TOISON d’OR
Ainsi fut fait , le Roi attendait Phrixos ; il le maria avec sa fille, il sacrifia le bélier dont la
Toison fut clouée sur un chêne d’une forêt dédiée à Arès. En remerciement pour cette action
le Bélier fut récompensé et placé par les Dieux unanimes dans le ciel sous la forme d’une
Constellation.
Pourquoi le Bélier premier signe du Zodiaque ? Il y a bien longtemps à cause de la
Précession le soleil se levait dans cette constellation à l’équinoxe du printemps alors
qu’aujourd’hui cette position se situe dans les Poissons.
Le mythe de la Toison d’Or a marqué les chrétiens au Moyen Age. La Toison d’Or était
le symbole de Jérusalem ville sacrée que les Croisés reprirent aux Musulmans. Elle a inspiré
le père de Charles le Téméraire , Philippe III le bon qui créa l’Ordre de la Toison d’Or pour
honorer les chevaliers partisans des ducs de Bourgogne. L’ordre passa ensuite dans la maison
des Habsbourg. Son insigne est une chaîne ornée d’un bélier en or.
21 ) CONSTELLATION de ERIDAN.
C’est le fleuve mystérieux du monde infernal qu’aucun œil mortel n’a jamais vu. Vous
vous rappelez de la tristesse de Zeus obligé de foudroyer Phaéton le fils du Dieu Hélios
chargé tous les jours de conduire le char du soleil . Conducteur d’un jour le jeune homme
dépassé par les évènements avait failli embraser la terre. Son corps fut confié aux Naïades
Nymphes des Eaux qui l’ensevelirent sur les berges de l’Eridan. Les Héliades filles d’Hélios ,
sœurs de Phaéton vinrent le pleurer sur sa tombe et furent transformées en peupliers par Zeus.
Alpha- Eridan ou Achernar ( extrémité du fleuve ) est à l’extrémité sud de la
constellation ;
Béta – Eridan se situe prés d’Orion.

Un mot rapide sur les autres fleuves mythiques.
On descend aux enfers par un sentier qui mène à l’endroit où l’Achéron fleuve de
l’Affliction se joint au Cocyte fleuve des gémissements. Le cocher CHARON , un immortel ,
prend dans sa barque les âmes des morts et les transporte sur l’autre rive où s’élève la porte
menant au Tartare. Charon ne transporte que les ombres de ceux qui ont dans leur bouche le
prix du transport. Sans sépultures l’âme du mort est condamnée à errer pour l’éternité. Mourir
sans sépultures était considéré par les Grecs comme une infamie portée à l’âme du défunt .
Gardien de cette porte le chien Cerbère à trois têtes laisse entrer toutes les ombres mais les
empêche également de ressortir. Il y a aussi le Phlégéton fleuve du Feu , le Styx fleuve des
serments immortels par lequel ne peuvent jurer que les Dieux , le Céthé fleuve de l’Oubli.

22) CONSTELLATION de la CHEVELURE de BERENICE .
Il s’agit de Phtolémée et de Bérénice , d’un pharaon ayant régné sur l’Egypte pendant la
période héllénistique de son histoire , conséquence directe de la conquête du pays par
Alexandre le Grand .
Bérénice l’épouse de Phtolémée ( lequel … ) se coupa les cheveux pour remercier
Aphrodite d’avoir donné la victoire à son époux. Le pharaon dès qu’il vit son épouse se mit en
colère mais s’apaisa quand il apprit que les Dieux avait placé sa chevelure parmi les
constellations du ciel.
La constellation se situe entre le Lion et le Bouvier au dessus de la Vierge .
23 ) CONSTELLATION DU COCHER. ( Auri en latin ) .
Curieusement il n’y a pas de légende associée à cette constellation . L’Aurige serait
l’inventeur du char . L’étoile principale Capella ( la Chèvre ) évoquerait Amalthée.
…..Après avoir substitué son sixième enfant par une pierre qu’elle présenta à son époux
Cronos , Rhéa l’envoya en Crète et le confia aux bons soins des Nymphes les Curètes et de
leur chèvre Amalthée. Quand la chèvre mourut Zeus se servit de sa peau comme d’une
armure. Amalthée est le seul lien que j’ai trouvé entre le Cocher et la mythologie .

2 4) CONSTELLATION du VERSEAU.
Avec elle je termine à dessein la présentation des constellations du ciel boréal par un autre
récit de la création du monde…..
Les hommes étant devenus pervers Zeus décida de les châtier. Avec l’aide de son frère
Poséidon il noya la Terre : 9 jours et 9 nuits d’un déluge de pluie , sans discontinuer. Seul le
Mont Parnasse ne fut pas complètement submergé. Prométhée qui avait hérité de talents
divinatoires grâce à sa mère Gaïa , avait conseillé à son fils Deucalion et sa nièce Pyrrha de
construire un coffre en bois et de le remplir de provisions.
Lorsqu’à la fin du déluge leur esquif aborda les pentes du Mont Parnasse , se retrouvant
seuls dans cette immensité désolée ils trouvèrent un temple couvert de vase dans lequel ils se
mirent à prier réclamant l’aide des Dieux. Peu rancunier de voir Prométhée interférer dans
ses desseins et s’apitoyant sur le sort de ces deux survivants Zeus leur ordonna d’aller de
l’avant et de jeter derrière eux « les os de leur mère « .
T17 ) PROMETHEE PERE DE L’ HUMANITE
Ils réfléchirent au sens profond de ce commandement divin et comprirent qu’à os il fallait
substituer le mot Pierre et à mère la Terre . Des pierres de la Terre. Alors ils se mirent à jeter
des pierres sur les pentes du Mont Parnasse. En tombant elles se transformaient en homme ou
en femmes suivant que la pierre avait été jetée par Deucalion ou Pyrrha. La race humaine était
sauvée….
Deucalion est figé dans le ciel sous la forme du porteur d’eau et représente la
Constellation du Verseau.
25 ) CONSTELLATION S du CIEL AUSTRAL.
Il s’agit pour la plupart de constellations qui n’ont pas reçu de désignation dans
l’Antiquité grecques à quelques exceptions près. N’oublions pas non plus qu’en raison de la
précession et de la latitude des lieux les Grecs ont observé dans leur entier des constellations
que nous découvrons à peine sous nos horizons.
Les noms donnés se réfèrent à des animaux ou des races humaines nouvellement
découvertes Paon , Toucan , Caméléon , Indien ; à des instruments de navigation Octant ,
Compas ; à des points géographiques marquants la Table ( ville du Cap ) ; à des instruments
scientifiques Télescope , Microscope , Fourneau , Horloge .
Pour le reste je vous livre cet inventaire à la Prévert :
-Poisson Austral , il aurait sauvé une reine d’Egypte ;
-Colombe , ce serait la colombe de Noë ;
-LesVoiles , la Poupe , La Carène symbolisent l’Argos le navire des Argonautes dans leur
quête de la Toison d’Or ;
-Le Centaure c’est Chiron et le Loup le roi Lyacon ( Roi d’Arcadie ).
CONCLUSION . LES AUTEURS GRECS et la MYTHOLOGIE.
La mythologie grecque plonge ses racines dans le terreau des premiers âges de l’humanité
dont elle a extrait les mythes fondateurs , l’histoire plus ou moins réelle des peuples et des
cités , les portraits des héros. Sous le nom de civilisation égéenne on combine trois cultures
principales qui ont fleuri au cours du IIe millénaire avant JC, entre la Grèce et l’Asie
Mineure :
– minoenne ( La Créte ) ,
– cycladique ( Archipel des Cyclades )
– mycénienne ( Argolide dans le Péloponnèse ) .
Grâce à ce creuset initial source d’inspiration pour de nombreux auteurs la langue grecque
triomphe comme langue véhiculaire . Son écriture repose sur une adaptation du crétois
( essentiellement à base de hiéroglyphes ) revisité grâce à l’introduction d’un nouvel alphabet
syllabique de 80 caractères…..
T16 ) Les Grands Thèmes Mythologiques .
a) HOMERE est le premier poète grec auteur des plus anciens écrits que nous possédons.
Il aurait vécu au X ième siècle avant JC.
– L’Illiade son plus ancien poème composé de 24 chants nous conte les malheurs de
l’orgueilleuse cité de Troie située sur les rivages de l’Asie mineure en Phrygie et de sa famille
régnante les Atrides. Haine , inceste , trahisons , patricides , lutte de pouvoir une sanglante
fatalité poursuit les Atrides pendant plusieurs générations ( Agamemnon ) .
– Dans un autre long poème , l’Odyssée, Homère nous narre le retour du roi d’Ithaque ,
Ulysse dans son île natale. En butte à l’hostilité des Dieux Ulysse incarne le destin d’un
homme libre de ses choix, capable de triompher d’une volonté extérieure qui cherche à lui
imposer sa voie .
b) HESIODE aurait vécu au milieu au VIII ième siècle avant JC. C’était en fait un érudit
simple fermier , un honnête homme . Dans son ouvrage « Les Travaux et les Jours « il
prend déjà la défense des opprimés contre le pouvoir central des riches propriétaires . Dans
sa « Thégonie « il réunit et ordonne les mythes fondateurs et les traditions issus du passé
En ce sens il est considéré aujourd’hui comme le père de la mythologie grecque.
c) PINDARE ( 518 – 438 avant JC ) a vécu pendant l’Age d’Or de la Grèce antique. Il
est considéré comme le plus grand poète lyrique grec. Dans chacun de ses nombreux poèmes
il s’efforce de donner au mythes une véritable morale au sens moderne du mot , une
signification religieuse plus profonde .
d) ESCHYLE ( 525 – 456 ) , contemporain de Pindare est considéré comme le premier
vrai tragique grec. Son théâtre met en jeu les Dieux qui se livrent par mortels interposés à des
combats incessants. La fatalité frappe les hommes impuissants dont le destin leur échappe.
e) SOPHOCLE ( 405 – 406 ) va donner à la tragédie grecque sa forme définitive en
révolutionnant la scène , le nombre d’acteurs , la rendant moins cérémonieuse donc plus
populaire. Avec lui les hommes sont mus par leurs passions , leur propre nature plutôt que par
la seule fatalité.
f) ARISTOPHANE ( 445 – 386 ) . La comédie avec lui trouve ses lettres de noblesse.
Son ironie , ses critiques acerbes contre les dirigeants de la cité qu’il tourne en ridicule , ces
démagogues qu’il dénonce alors que la guerre du Péloponèse entre les cités grecques n’en
finit pas , font de lui un auteur dont les pièces ont traversé les siècles.
g) HERODOTE ( 484 – 420 ) . Ami de Périclès et de Sophocle il est considéré comme
le meilleur historien de cette époque . Il n’a de cesse d’opposer la civilisation des barbares
( égyptiens , mèdes , perses …) et la civilisation grecque ! A l’aune de nos connaissances
actuelles notre surprise devant un tel jugement doit prendre en compte les conditions qui
régnaient à son époque.
h) SOCRATE ( 470 – 399 ) . Il n’a rien écrit mais il est connu grâce à trois de ses amis :
Aristophane , Xénophon et Platon . Dans le contexte de la guerre du Péloponnèse considéré
comme un opposant à la cité il est condamné à boire de la ciguë . il en meurt à l’âge de 31
ans.
i) PLATON ( 427 – 348 ) . Disciple de Socrate c’est grâce à ses Dialogues où il met
brillamment en scène Socrate et ses contradicteurs que son enseignement s’est perpétué.
Le Beau et le Juste sont les vérités ultimes de toute existence humaine.
j) ARISTOTE ( 384 – 322 ) ; Disciple de Platon c’est aussi le précepteur d’Alexandre le
Grand. Véritable touche à tout il a écrit de rigoureux traités sur la logique , la
politique , la biologie , la physique , la métaphysique. Ses œuvres serviront de base à la
théologie chrétienne , la philosophie de l’Islam et les sciences jusqu’à la renaissance.

Pour mémoire l’âge d’or de la Grèce correspond à la période – 600 / – 380 et atteint son
apogée sous Périclès entre – 460 et – 430 .

Mulhouse , Septembre / Octobre 2009
Michel MAÏSSEU
Bibliographie .
La Mythologie par Edith Hamilton . Collection MARABOUT
Les Grandes Figures de la Mythologie par Fernand Comte . Le Club , Le Grand Livre
du mois .
La Grande Ourse par Brigitte Heller – Arfouillère . Castor Poche .
La Mythologie . Atlas Edition .
…………et si de toutes ces histoires rassemblées plus toutes les autres le CAW en faisait un
CD !!! Un projet de plus à étudier .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question avant de valider votre commentaire : (la réponse en chiffre et non en lettre) * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.